Insee : Les prix agricoles à la production diminuent en mai

En mai, les prix agricoles à la production décroissent de 0,9% par rapport à avril mais augmentent de 17,6% sur un an, d'après l'Insee

Le prix des céréales diminue en mai (-1,4%), tout en se maintenant à un niveau élevé. Malgré des sécheresses persistantes aux États-Unis et dans le Nord de l'Union européenne, les opérateurs de marché anticipent une hausse de l'offre. En effet, avec la fin de l'embargo sur les exportations russes et, plus généralement, une offre plus importante dans le bassin de la mer Noire, les quantités sur le marché international augmenteraient. Le prix des oléagineux baisse légèrement (-0,5%),


Le prix du vin augmente dans l'ensemble (+0,6 %) tiré par le renchérissement des vins de consommation courante. Le prix des fruits frais baisse en glissement annuel (-16 %). Le prix de la cerise diminue notamment en début de saison sous l'effet de conditions climatiques favorables, rendant l'offre précocement abondante. De même, la campagne de récolte avancée pour la fraise conduit à un prix plus faible que l'année dernière ; l'offre reste de surcroît soumise à la concurrence espagnole.

Le prix des légumes frais baisse par rapport à l'année dernière à la même période (-15,5 %). Le climat estival a permis des récoltes précoces provoquant une offre abondante des légumes d'été (concombre, courgette, melon, salade). Au niveau européen, les conditions météorologiques entraînent également une hausse de l'offre et une baisse du prix des tomates. En revanche, le prix du chou-fleur breton est multiplié par deux : une fin de récolte prématurée a entraîné une diminution de l'offre, dans l'attente d'un relais par les autres productions régionales.



En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux est quasi stable ce mois-ci (+0,7 %) tout en étant en hausse sensible depuis un an (+11,4%). La demande de porc reste en particulier soutenue par les exportations et le prix de la volaille répercute l'augmentation du prix des céréales. Le prix des oeufs baisse légèrement.

 

Le prix d'achat des moyens de production agricole diminue en mai de 0,5% par rapport à avril mais augmente de 9,7% sur un an. Le prix des consommations intermédiaires diminue faiblement en mai sous l'impact de la baisse sensible du prix de l'énergie. Le prix des investissements est quasi stable.

 

Source Insee Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires