Jean-Michel Lemétayer : Les paysans ne seront pas la variable d'ajustement du 'bordel' des marchés ! »

SC

A l'occasion de la conférence de presse de rentrée de la FNSEA, son président, Jean-Michel Lemétayer, a réclamé des hausses de prix pour «sauver» les producteurs de viande bovine et porcine qui sont, selon lui, dans une situation extrêmement difficile.

« Je dis clairement que les producteurs ne peuvent pas être la variable d'ajustement du ‘bordel' des marchés. Pas plus que la variable d'ajustement du pouvoir d'achat des consommateurs », a clamé Jean-Michel Lemétayer, président de la Fédération nationale des exploitants agricoles (FNSEA) lors de sa conférence de rentrée. Selon lui, la situation des producteurs de porcs, mais aussi de bovins, est extrêmement difficile et des milliers d'éleveurs seraient menacés de faillite.


Pour le syndicat, les solutions ne résident pas dans les dispositions prévues dans le cadre de la LMA (contractualisation, organisation des filières..). «Cette loi nécessite des décrets, alors que là, nous sommes dans l'urgence » explique-t-il. La FNSEA réclame une hausse du prix payé aux producteurs et des mesures gouvernementales immédiates pour agir sur le court terme.

« Je demande aux grandes surfaces d'accepter les demandes de hausses qui leur sont faites », a lancé Jean-Michel Lemétayer qui estime que la grande distribution nie la réalité des marchés en n'acceptant pas l'augmentation des matières premières. « Les hausses ne sont jamais populaires mais sauver les paysans dans nos campagnes, c'est populaire », a estimé le responsable syndical, pour qui « quelques centimes de hausse payés au producteur de porc, c'est quasiment rien dans l'assiette du consommateur».

Calmer la hausse des matières premières

Jean-Michel Lemétayer a alerté François Fillon, en début de semaine, sur la situation grave que traverse l'élevage français. Lundi prochain, le président du syndicat se rendra sur une exploitation bovine du Maine et Loire, pour évoquer la situation de cette filière mais aussi la sécheresse qui touche beaucoup de régions d'élevage. Une autre réunion est prévue, lundi après-midi, avec les acteurs de la filière porcine pour trouver des solutions à la crise de ce secteur et harmoniser leurs demandes auprès du Gouvernement.

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a en effet promis d'annoncer le 14 septembre, lors du salon de l'élevage à Rennes (Space), une série de mesures pour soutenir la filière bovine et porcine.

Jean-Michel Lemétayer réclame également des interventions sur les marchés pour calmer la hausse des matières premières agricoles. Il a souligné « le côté insupportable de la volatilité des marchés, à la merci du climat ou des décisions de tel ou tel pays ». La récente envolée des cours a en effet entraîné une augmentation des prix de l'alimentation du bétail et menace de faire «exploser» les coûts de production. Le président de la FNSEA demande à la Commission européenne mais aussi aux chefs de gouvernements du G20 de s'attaquer au problème de la volatilité des prix.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier