Jeunes Agriculteurs : Découvrez l'agriculture» : le message est passé

Didier BOUVILLE

Jeunes Agriculteurs : Découvrez l'agriculture» : le message est passé

L'après-midi «Découvrez l'agriculture» organisée samedi 10 avril dans 50 exploitations agricoles du département par les Jeunes Agriculteurs, avec le concours du Conseil général et de la Chambre d'agriculture, a permis de mettre en avant le poids économique de l'agriculture aveyronnaise auprès des jeunes et des élus.

«Rencontrez nos agriculteurs dans leur exploitation», «Agriculteurs, une vraie nature d'entrepreneur», tels étaient les slogans de l'opération des Jeunes Agriculteurs (JA) pour cette après-midi qui avait mobilisé près de cinquante exploitations agricoles sur l'ensemble des cantons aveyronnais. Une opération unique visant à faire découvrir aux jeunes de 13 à 18 ans, la réalité du métier d'agriculteur, et de l'agriculture en général.
Le message relayé dans les médias départementaux a eu le mérite de confirmer une évidence, l'économie aveyronnaise est tributaire de la bonne santé de son agriculture, avec ses 8 000 exploitations et ses emplois induits, «car un agriculteur sur notre territoire, c'est aussi 10 emplois en amont ou en aval» a déclaré Bruno Montourcy, président des JA, sur sa ferme du Fel. Il accueillait samedi 10 avril, la préfète Danièle Polvet-Montmasson, le président du Conseil général Jean-Claude Luche, le président de la commission agricole du Conseil général, Jean-Claude Anglars, le conseiller général-maire de la commune du Fel, Jean-François Albesby, et Philippe Boda, directeur de la DDT qui découvrait cette belle vallée du Lot.

«Communiquer est un investissement»

Pour Dominique Fayel, président de la FDSEA, « ces opérations de communication qui peuvent passer pour du temps perdu pour beaucoup d'agriculteurs, sont en réalité un investissement pour notre métier et son avenir. Il faudra encore progresser pour que cela devienne un réflexe».
Bruno Montourcy a rappelé qu'en Aveyron, «l'agriculture représente près d'un tiers du chiffre d'affaires départemental, occupe 66 % de la surface du territoire, et même 90 % en y incluant la forêt, un record national». Il a aussi loué «l'image volontariste, créatrice et dynamique du paysan devenu chef d'entreprise, qui pilote autant qu'il gère» une activité agricole parfois créée sur des terres difficiles, comme ici, sur la vallée du Lot où les projets de diversification vers la viticulture ou la transformation de la châtaigne permettent de dégager un revenu et de conserver des Hommes sur les territoires.

Visites d'élevages

Les témoignages de Laurent Mousset et de Jean-François Clermont ont illustré le propos, étayé par le commentaire de Jean-Claude Anglars, par ailleurs conseiller général d'Estaing, qui milite toujours «pour les aides à l'investissement attachées à un territoire», et qu'il oppose aux «aides à l'environnement qui ne sont pas adaptées» aux réalités locales aveyronnaises. La préfète de l'Aveyron a bien entendu le message, avant de découvrir, avec son époux, la maternité de l'élevage de porcs et l'élevage de race Aubrac de Bruno Montourcy. Pour le président des JA, cette opération destinée aux jeunes est positive. «Il a certes fait très beau ce samedi, et les jeunes scolaires en vacances avaient sans doute d'autres projets que celui de venir dans nos fermes, même si certaines exploitations ont accueilli des dizaines de jeunes. Pour nous, l'essentiel était de faire passer nos messages, et nous avons gagné notre pari. Cet après-midi était une première je crois en France, et elle a eu le mérite de mobiliser aussi notre réseau JA, qui est l'un des socles de la dynamique agricole départementale».
Une quinzaine de jeunes sont venus sur la ferme du président des JA. Certains ont exprimé leur envie de devenir agriculteur, d'autres ont apporté leur soutien à l'agriculture comme cette jeune fille voulant devenir infirmière libérale sur le secteur : «il faut accompagner l'agriculture pour conserver des territoires dynamiques, et maintenir une population rurale permettant à tout le monde de travailler», a-t-elle déclaré en substance.

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier