Jeunes Agriculteurs veut faire entendre sa voix sur le sujet de la PAC

MB

Jeunes Agriculteurs veut faire entendre sa voix sur le sujet de la PAC

Alors qu’un accord sur la Politique Agricole Commune est intervenu en juin dernier, il laisse place à des choix importants pour l’application du premier et deuxième pilier de la PAC. Lors de sa conférence de rentrée, qui a eu lieu jeudi 5 septembre, le syndicat des Jeunes Agriculteurs a tenu à rappeler les choix qu’il juge nécessaires pour une PAC plus juste.

Dans un premier temps, les JA ont insisté sur la majoration des premiers hectares afin de reconnaître les actifs exploitants agricole et les valoriser. Cet outil pourrait permettre de conduire à un plus grand nombre d’emploi en agriculture par un frein de l’agrandissement et la perte de valeur. L’abandon de l’historique des aides est également l’une des volontés des JA pour le premier pilier de la PAC. En effet, ils expliquent alors qu’un jeune qui s’installe doit d’abord être considéré par son projet, sa création d’entreprise et non pas la gestion d’une rente. Et pour cela le syndicat se dit en faveur de l’introduction forfaitaire du verdissement.  Enfin, concernant le premier pilier, le syndicat a souhaité insister sur le besoin de garder des aides couplées et les ouvrir aux ruminants afin de développer des filières actuellement menacées.

Pour le second pilier, le syndicat a voulu mettre l’accent sur l’accompagnement des jeunes, avec notamment la mise en place d’une majoration des paiements directs pour les jeunes et ce de la manière la plus équitable possible. Pour la gestion des risques, JA estime nécessaire la mise en place d’outils efficaces afin de donner aux agriculteurs une meilleure visibilité et sécurité  tout en mettant à profit l’esprit de mutualisation du monde agricole. Ce système doit d’après le syndicat être pensé et mis en place pour entrer également dans la PAC 2020. Pour finir sur ce deuxième pilier, les JA ont abordé rapidement le sujet des marchés en appelant à la création d’un observatoire européen des volumes et des prix.

Ces engagements, le syndicat des Jeunes Agriculteurs compte les affirmer dans les prochaines semaines auprès du ministre et notamment au cours des prochains salons agricoles.

Publié par MB

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires