Journée mondiale de la biodiversité : l’exemple de la Ferme Terre de Cœur

Marie Bonnier

Journée mondiale de la biodiversité : l’exemple de la Ferme Terre de Cœur

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité le mercredi 22 mai, la Fnsea a souhaité mettre à l’honneur le travail des agriculteurs sans qui la faune et la flore ne pourraient être autant présentes dans le paysage agricole français.

C’est au cœur de la Marne, dans le petit village de Somme-Tourbe que nous sommes allés à la rencontre de Benoît et Isabelle Collard, ainsi que leur fils Jean-Baptiste, famille d’agriculteurs et acteurs pour la préservation de la biodiversité. Dans leur exploitation située au cœur de la champagne Crayeuse, la famille travaille sur 155ha où sont réunis grandes cultures, cultures légumières et élevage. Si la région, dont le fort développement agricole des années 1960 ne favorisait pas les engagements en faveur de l’environnement, c’était sans compter sur la détermination du couple de faire de leur exploitation un exemple de ferme participant à la restauration de la biodiversité et actrice d’une agriculture raisonnée. Benoît Collard, gérant de la ferme Terre de cœur assure que « c’est la communication qui nous a permis d’arriver ici aujourd’hui ».

Membre de l’association Farre, le couple d’agriculteurs a à cœur de développer ses pratiques afin de pouvoir les vulgariser auprès de toute la communauté agricole. Et pour cela « L’observation, la réflexion, l’échange, la décision sont quatre notions qui valorisent au mieux l’existence et la performance de l’agriculture raisonnée »  explique Benoît Collard. Il ajoute que ce sont ces échanges, notamment avec la RBA (Réseau de Biodiversité pour les Abeilles) qui lui ont permis de prendre conscience de l’apport de l’apiculture par la pollinisation et l’intérêt de l’agriculture, tout particulièrement de la luzerne, pour les abeilles. L’objectif est de s’inscrire dans le plan Ecophyto 2018, qui permet de prévoir de nouvelles actions à moyen terme. Sur la dizaine de cultures que compte l’exploitation, le choix a d’ailleurs été fait de réduire les intrants, de réintroduire les techniques simplifiées du sol, telles que le labour et de baisser de 40% l’IFT (indicateur de fréquence de traitements phytosanitaires) par rapport à la moyenne régionale.

Journée mondiale de la biodiversité : l’exemple de la Ferme Terre de Cœur

En ce qui concerne l’élevage, cela fait désormais 25 ans qu’Isabelle s’est lancée dans l’élevage de la volaille fermière. D’abord producteurs pour le Label rouge, le couple a finalement fait le choix de vendre ses productions directement aux consommateurs afin de mieux appréhender leurs attentes mais aussi pour s’engager dans la restauration de la biodiversité avec la Ligue de Protection des Oiseaux.

Publié par Marie Bonnier

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires