Journée sans viande dans des écoles de St-Nazaire : Des éleveurs protestent

Des éleveurs de Loire-Atlantique ont protesté cette semaine contre une journée sans viande organisée par la ville de Saint-Nazaire dans ses écoles, se disant « choqués » d'un procédé qui « prend littéralement en otages des jeunes enfants ».

C'est un tract distribué aux élèves et à leurs parents qui a mis le feu aux poudres, mentionnant que dans le menu proposé le 25 mars dans les cantines scolaires, il n'y aurait « pas de viande car l'élevage peut abîmer notre planète : par exemple, les vaches ont besoin de prés, donc on détruit des forêts ».

« Nous sommes littéralement choqués d'un tel procédé qui prend littéralement en otages des jeunes enfants et leurs parents, en diffusant des thèses fallacieuses et mensongères par un canal officiel », se sont insurgés plusieurs responsables des syndicats agricoles FNSEA 44 et Jeunes agriculteurs de Loire-Atlantique.

« Les acteurs locaux, éleveurs, entreprises se considèrent comme directement ciblés dans ce message », précisent-ils dans un communiqué. « Si respecter la nature est une cause juste et défendable, respecter la nature de l'homme omnivore en est une autre, tout aussi respectable », estime de son côté Catherine Laillé, présidente de la Coordination rurale de Loire-Atlantique, dans un autre communiqué.

« Nous voulions attirer l'attention sur le fait que manger trop de viande est nuisible pour la santé et sur le problème de la surproductivité de l'élevage bovin notamment aux Etats-Unis », a expliqué jeudi Charles Nicol, directeur de la communication de la mairie de Saint-Nazaire. « Mais nous reconnaissons que le mode d'expression utilisé n'a pas été assez explicite. La Ville, qui soutient plutôt la filière (bovine locale), regrette vraiment d'avoir pu provoquer une telle réaction, ce n'était absolument pas l'objectif », a-t-il ajouté.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier