Juin 2011 : Les prix agricoles à la production diminuent

En juin, les prix agricoles à la production baissent de 1,3 % par rapport à mai et augmentent de 15,9 % sur un an.

Le prix des céréales diminue en juin (-2,2%), tout en se maintenant à un niveau élevé. Le retour des productions russe et ukrainienne sur le marché international pèse sur les prix. De même, les pluies abondantes en Europe de l'Ouest et dans les plaines céréalières aux États-Unis permettent d'envisager des récoltes importantes. Par ailleurs, les investisseurs se sont moins portés sur les marchés des matières premières au mois de juin.

Si les prix du blé tendre et du maïs ont ainsi diminué tout au cours du mois, celui du maïs augmente néanmoins en moyenne mensuelle, après un fort rebond fin mai. Le prix des oléagineux augmente également légèrement (+0,4 %).

Du côtés les autres produits végétaux, le prix du vin est quasi stable (+0,1%) alors que celui des fruits frais est plus bas ce mois-ci que l'année dernière à la même période (-6,1%). La consommation de fruits d'été (abricot et pêche) a été moins importante que d'habitude en juin, en raison d'un temps maussade. Le prix de la cerise accuse un léger retrait sous l'effet d'une récolte abondante et d'une concurrence étrangère modérée.

Le prix des légumes frais diminue également en juin en en glissement annuel (-16,5%). Des craintes de contamination à la bactérie E-coli ont affecté la demande de tomates et de concombres, et toute la production n'a pas été écoulée. Le melon français se commercialise précocement, se trouvant ainsi en concurrence avec ceux d'origine espagnole et marocaine : son prix chute ce mois-ci.


 

En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux se replie en juin (-3,6 %). Le prix des porcins baisse sensiblement. La concurrence européenne et la demande peu dynamique en cette période ont fortement pesé sur les cours de cette viande. Le prix de la volaille croît nettement sur un an, en répercussion de l'augmentation du prix des céréales.

 

Le prix d'achat des moyens de production agricole est quasi stable en juin. Le prix des consommations intermédiaires évolue faiblement en juin par rapport à mai. Les prix des engrais et des aliments pour animaux augmentent sensiblement sur un an. Le prix des investissements est quasi stable.

 

Source Insee Conjoncture Juin 2011

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier