L'agroalimentaire cantalien embarqué sur la Ligne15®

Patricia Olivieri

Mûri depuis deux ans, le projet de Ligne15®, un réseau de producteurs agroalimentaires cantaliens et de restaurateurs parisiens, vient d'être lancé sur les rails.

Pas de tapis rouge ni d'inauguration en grandes pompes dans l'un des établissements haut de gamme du Paris gourmand estampillé d'une origine auvergnate. Pourtant, depuis un mois maintenant, la Ligne15®, sur laquelle la Mission agroalimentaire du Cantal (Maac) planche depuis près de deux ans, est bel et bien sur les rails. Une discrétion peu commune à Cantal expansion, agence de développement économique du Département qui chaperonne le projet, qu'explique la volonté d'asseoir dans la durée une dynamique unique en son genre. “On n'est pas dans une opération événementielle type “sets de table” pour laquelle on aurait pu se prévaloir d'avoir touché 50 brasseries à Paris mais dont il ne serait rien resté en termes de chiffre d'affaires, commente Bruno Avignon, directeur de Cantal expansion. Avec la Ligne15®, on a pris notre temps pour apporter une vraie garantie.”

Premières stations

Car l'objectif de ce concept marketing innovant et de cette quinzième ligne virtuelle du métro parisien est bien là : inciter des brasseurs, restaurateurs, bars à vins, cafés et points de vente de la capitale à devenir des clients réguliers de produits cantaliens et plus globalement auvergnats fournis par les onze premières entreprises adhérentes de la démarche. Et construire enfin des échanges commerciaux durables notamment avec les héritiers de la diaspora des Auvergnats de Paris, mais pas seulement. “On a fait ça car on avait le sentiment que ces onze producteurs ne pouvaient rester dans cet état de cueillette auprès de brasseurs parisiens qui, bien que supposés être de lointains cousins, ne leur font pas forcément de cadeau”, souligne B. Avignon. “Il y a là un double enjeu, expose Céline Teyssedou, cheville ouvrière du projet à la Maac. Permettre aux producteurs agroalimentaires locaux de se développer commercialement sur la région Ile-de-France et participer indirectement au renforcement de la notoriété et à l'essor de l'attractivité du Cantal.” Les brasseurs et CHR impliqués bénéficiant eux d'une promotion via la Ligne15® et ses outils de communication associés (site internet grand public, répertoire professionnel des membres du réseau...). Une démarche de co-branding (promotion réciproque) qui a convaincu pour l'heure deux établissements parisiens qui ont officiellement étrenné la ligne : le restaurant l'Ambassade d'Auvergne dans le IIIe arrondissement et la boutique Produits d'Auvergne (chez Teil), rue de Lappe. “Je ne dirais pas “que deux” mais “déjà deux”. On démarre avec deux établissements parce qu'on est sérieux”, nuance Céline Teyssedou, sachant que d'ores et déjà une dizaine d'autres engagements d'adhésion ont été enregistrés et que 40 des 70 établissements de la région parisienne contactés après un ciblage très précis ont manifesté leur intérêt pour rejoindre la ligne courant 2011.

 

Approvisonner les stations

Mais pour la Maac, pas question de s'immiscer dans le commerce, la mission entend rester un dynamiseur commercial sur Paris et assurer l'animation du réseau, charge aux entreprises cantaliennes et producteurs fermiers de continuer à s'organiser pour approvisionner régulièrement les “stations” de la Ligne15® et à innover autour du concept d'une cuisine de terroir modernisée. “Nous sommes convaincus qu'il y a une place à prendre”, assure Bruno Avignon.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier