"L'amour est dans le pré" de retour sur M6

SC avec Afp

"L'amour est dans le pré" de retour sur M6

La 7è saison de "L'amour est dans le pré" reprend ses quartiers d'été début juillet sur M6, avec de nombreux rebondissements, coups de foudre et promesses enflammées. Une émission diversement accueillie par le monde agricole.

Cette année encore, onze agriculteurs et trois agricultrices (tous hétérosexuels), originaires notamment du Morbihan, du Doubs ou de la Corse, tenteront de trouver l'élu(e) de leur cœur. Ce rendez-vous bucolico-cathodique a placé l'été dernier M6 en tête des audiences chaque lundi, avec plus de 6 millions de téléspectateurs en moyenne (25% de part d'audience). Même carton en janvier dernier pour la présentation des portraits, suivis respectivement par 4,4 et 4,9 millions de téléspectateurs.

Depuis le début de l'émission, 37 agriculteurs seraient en couple, 12 se sont mariés et 24 bébés sont nés de ces rencontres.

L'émission privilégie les belles images champêtres à l'écho des difficultés du monde agricole. "Ce n'est pas le lieu pour faire de l'info même si on voit quand même que des agriculteurs vivent très bien et d'autres plus modestement", souligne Bibiane Godfroid, directrice des programmes de M6.  Depuis deux ans, le programme accorde toutefois davantage de place à la présentation des métiers.

26 % des agriculteurs sont célibataires

Dans le monde agricole, cette émission est diversement appréciée et souvent  critiquée pour l’image caricaturale qu’elle véhicule.  Largement entretenue par cette émission, l’image de l’agriculteur, les pieds dans la boue, éternel célibataire éloigné de toute vie sociale, est coriace.

« Le problème posé par le célibat des agriculteurs est trop sérieux pour le laisser entre les mains d'une émission de téléréalité », avait réagi la FNSEA, lors du lancement de cette émission.

Les chiffres du célibat varient d’une étude à l’autre, mais globalement, statisticiens et sociologues s’accordent pourtant pour dire que le taux de célibat parmi les exploitants agricoles est sensiblement le même que celui constaté dans les milieux urbains.

Cette tendance générale cache cependant de réelles disparités. Entre les hommes et les femmes déjà : 26 % des agriculteurs sont célibataires, contre seulement 10 % des agricultrices, d’après le ministère de l’Agriculture. Entre les catégories d’agriculteurs aussi : si les céréaliers sont plutôt chanceux en amour, ce n’est pas le cas des éleveurs, qui sont nombreux à être seuls.

Vous aimez, vous détestez... Parlez-en sur notre forum "Le coin des rencontres"

Publié par SC avec Afp

Sur le même sujet

Commentaires 1

poteau187

a ne pas manquer l' agri dating dans le puy de dome le 23 juin ,pour trouver l' amour a la campagne

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier