L'interdiction de consommation des huîtres du Bassin d'Arcachon perdure

La préfecture de la Gironde maintient l'interdiction de la commercialisation des huîtres et coquillages de l'ensemble du Bassin d'Arcachon à la suite de tests sanitaires défavorables.

   "Les résultats des analyses effectuées en début de semaine par le réseau de surveillance de l'Ifremer viennent d'être connus et révèlent un nombre de cellules de dinophysis toujours anormalement élevé dans les zones de production de l'ensemble du Bassin d'Arcachon", selon la préfecture.

  Le préfet de la Gironde a donc décidé de reconduire l'interdiction de commercialisation, prise le 12 avril, à la suite de premiers résultats révélant la présence de cette micro-algue toxique, la plus commune en France. Le réseau de surveillance de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer) procèdera à de nouveaux prélèvements de coquillages lundi, selon le communiqué.

  La mesure d'interdiction ne pourra cependant être levée qu'après deux analyses consécutives établissant la bonne qualité sanitaire des coquillages.

  Cette décision a pour but d'assurer la protection du consommateur. La consommation de coquillages atteints par le dinophysis peut en effet entraîner, dans la majeure partie des cas, des désagréments gastriques, mais également des troubles plus importants chez les personnes plus fragilisées. 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier