L'UE envisage un coup de frein sur les biocarburants

La Commission européenne envisage de réviser ses objectifs en plafonnant l'utilisation des biocarburants qui ont un fort impact sur l'affectation des sols.

En 2009, l'UE s'était fixée l'objectif ambitieux de 10% de la consommation d'énergie du secteur des transports produit grâce aux  énergies renouvelables d'ici 2020. Bruxelles estime à présent qu'il faut "faire évoluer le bouquet énergétique de biocarburants en faveur des plus performants" et des plus neutres en matière d'impact sur les sols, selon une source européenne. 

Le texte propose que la part de l'énergie issue de biocarburants dits conventionnels à base de cultures alimentaires, tels que le colza ou les céréales, soit plafonnée à 5% de la consommation finale d'énergie dans les transports d'ici 2020. Actuellement, cette part est déjà de 4,5%.  Il cherche aussi à encourager le développement de biocarburants innovants (à base d'algues ou de déchets) qui ont un moindre impact sur les sols.

Selon une source européenne, le projet pourrait être publié par la Commission courant octobre.

.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires