La Commission européenne lance une consultation publique sur l'avenir de la PAC

La Commission européenne lance une consultation publique sur l'avenir de la PAC

La Commission européenne a lancé jeudi une grande consultation publique sur l'avenir de la Politique agricole commune (PAC) après 2020, avec l'objectif de proposer un système plus enclin à protéger des crises et à participer à la lutte contre le changement climatique.

Instaurée en 1962, la PAC, avec son budget annuel d'environ 59 milliards d'euros, est l'une des plus anciennes et plus emblématiques politiques de l'Union européenne (UE). Mais elle a montré ses limites, notamment ces deux dernières années avec la multiplication des crises dans divers secteurs agricoles: fruits et légumes, porc, lait, boeuf...

"La PAC est une politique de plus en plus tournée vers les marchés, et donc sujette aux conditions des marchés et des prix en vigueur, qui, on l'a vu ces dernières années, ne sont pas toujours favorables", a reconnu le commissaire européen à l'Agriculture Phil Hogan lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Depuis septembre 2015, la Commission a lancé deux grands programmes pour soutenir le secteur agricole, en particulier en faveur des producteurs de lait et de porc, en mettant un milliard d'euros sur la table pour des mesures d'urgence. Sur fond de protestations massives d'agriculteurs, mais aussi de fortes pressions exercées par certains Etats membres. La précédente réforme de la PAC en 2013 avait d'ailleurs laissé un goût d'inachevé.

Par ailleurs, la Commission veut aussi pouvoir intégrer la PAC dans les récents engagements de l'UE sur la scène internationale, en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de développement durable. La consultation publique va durer trois mois. Le commissaire Hogan en présentera les conclusions en juillet.

La Commission s'appuiera ensuite sur ces résultats pour élaborer une communication avant la fin de l'année, "qui fera le bilan du fonctionnement actuel de la Politique agricole commune et présentera différentes lignes d'action envisageables dans l'avenir", est-il expliqué dans un communiqué. La révision de la PAC vise également à garder le secteur (quelque 22 millions de personnes concernées en Europe) attractif pour les jeunes agriculteurs et à la simplifier pour alléger la charge administrative.

  

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 3

amarante361

questionnaire complètement orienté vidant les objectifs de la PAC : produire une alimentation sûr à bas coût tout en maintenant un revenu aux agriculteurs
le premier objectif atteint mais le second on s'en éloigne de plus en plus !!!

ESCHENMANN PHILIPPE OU MME "CLOCHE215"

le public est persuadé que le pour le paysan la pac est une source d'enrichissement....en voyant les tracteurs tout neuf, roulant vers Paris pour des manifs, le public a de bonnes raisons de le croire....

mouton23220

voici le lien vers le questionnaire en question qui aurait pu être donné dans l'article :

https://ec.europa.eu/eusurvey/runner/FutureCAP?surveylanguage=FR

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires