La fenêtre idéale pour les travaux

MARINE SUTEAU

Semis, épandage, préparation de sol, ensilage ou passage de traitement,…. les travaux se bousculent dans le département.
Semis, épandage, préparation de sol, ensilage ou passage de traitement,…. les travaux se bousculent dans le département.

 Sous couvert de bonnes conditions météo et de portance des sols, les travaux de saison s’enchaînent dans le département. Une semaine de « gros boulot » pour les agriculteurs, quels que soient les secteurs.

«Tous les chantiers prévus se réalisent ! », confirme Jean-Luc Gayet, conseiller agronomique à la chambre d’agriculture. Depuis la ferme expérimentale de Derval, il voit passer tour à tour les ensileuses, les épandeurs, les tracteurs avec semoirs attelés. Les travaux dans les champs ont démarré, à la faveur de bonnes conditions de portance des sols. Et ce n’est pas les quelques millimètres de pluie de la semaine dernière qui ont contrarié les chantiers. « La phase de semis se déroule dans des conditions optimum. Sur les communes de Mésanger ou Derval par exemple, les maïs sous-bache sont déjà finis. Pour les semis plus traditionnels, nous sommes à la pleine période de préparation des terres. Une grande partie de la préparation est d’ailleurs terminée et le semis commence ». « Peut-être que la pluie annoncée cette fin de semaine accélère les chantiers. », glisse-t-il, face à ce balai d’engins agricoles.
Les travaux s’enchaînent certes, mais avec une réelle plus-value compte tenu des sols. « Même si nous avons l’impression que les sols sont secs en surface, nous retrouvons de la fraîcheur à 10 cm. Les conditions de semis sont bonnes, voire idéales. Le thermomètre atteint les 20 °C en journée et la température du sol se situe autour de 12 °C. », poursuit-il. Des facteurs qui favorisent la germination des graines. « Les passages d’engins dans la phase de préparation du sol ont aussi contribué à évacuer l’eau. Un bémol toutefois pour les parcelles à réssuyage lent où les agriculteurs ne sont pas pressés de semer ». Jean-Luc Gayet précise qu’il s’agit « des sols constitués d’ascaride de schiste, comme il est fréquent d’en trouver au nord de Nantes, à Héric par exemple ».

Précocité dans le sud-Loire

Même constat d’avancement des travaux dans le sud-Loire, à la réputation d’être le secteur le plus précoce du département. L’ensilage des prairies a débuté à la mi-avril, « avec une bonne repousse. », commente Philippe Lemaire, conseiller agronomique de l’antenne du Pays-de-Retz. En effectuant un tour hebdomadaire des parcelles, ce dernier confirme la présence des épandeurs et de semoirs. « Nous sommes certes dans une année précoce, mais pas trop ! Le risque, si l’on sème trop tôt, est de perdre des maïs dans une période de froid. » Ce risque semble toutefois écarté cette année. Comme à l’habitude, le secteur de Legé et ses terres sableuses sont des zones de semis précoces, lesquels s’observent également, de façon dispersée, en sud-Loire.

Chantiers bien avancés au nord

Les équipes d’ensilage tournent à plein régime dans le secteur nord. « À Rougé, trois-quart des ensilages d’herbe ont été réalisés et un peu d’enrubannage. », commente Isabelle Barat, agricultrice. Les semis de maïs sous-bache sont faits, les autres commencent juste. Plus en avance, Christian Noël, éleveur de porcs et céréalier à St-Aubin-des-Châteaux, finit de semer ses 50 ha de maïs cette semaine. La mécanique est bien rôdée, chacun a son tracteur. « Chez nous, les épandages sont faits. Pour cette fin de semaine, je termine les semis de maïs, avec un peu d’avance pour éviter de semer sur un sol plus sec ». Christian n’a pas attendu les Saints-de-glace du mois de mai. Et pour cause, semer plus tard retarderait aussi la récolte. « Je garde toutes mes céréales maïs-grain et blé pour les porcs. Nous avons un atelier de fabrication à la ferme. L’année dernière, j’ai eu de bons rendements, donc pourquoi attendre cette année ? »
À l’instar de Christian Noël, les agriculteurs rapprochent les ensilages de la préparation des terres et les dates de semis, quand cela est possible. Le soleil brille. Le vent séchant est tombé. Bref, une période favorable.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier