La PAC n'a pas créé d'emploi, selon le rapport d'un eurodéputé PS

AFP

La PAC n'a pas créé d'emploi, selon le rapport d'un eurodéputé PS

La Politique agricole commune (PAC) n'a pas créé d'emploi et favorise la concentration des exploitations agricoles, selon le rapport d'un eurodéputé PS pour le Parlement européen, divulgué par lefigaro.fr.

"La Politique agricole commune (PAC), qui fête ses 54 ans cette année, n'a pas favorisé la création d'emplois, à en croire un rapport présenté ce mardi 26 avril à Bruxelles par l'eurodéputé socialiste, Eric Andrieu. Au mieux, elle a permis de maintenir les 22 millions de postes de travail de l'agriculture en Europe", écrit lefigaro.fr. "Les réformes successives adoptées depuis 1992 ont laissé libre cours au marché et ont fragilisé l'agriculture familiale, à l'avantage des modèles d'exploitations intensifs orientés vers les marchés à l'export", estime l'eurodéputé, cité par le journal.

Il rappelle que 80% des dépenses de la PAC, le 1er budget européen, portent sur des aides directes liées uniquement à la surface des exploitations. "Ces aides sont dénuées de tous sens de la réalité et favorisent la concentration des exploitations agricoles avec un impact négatif sur l'emploi en milieu rural", dénonce Eric Andrieu. "Résultat, le nombre d'exploitations européennes a chuté de 20% rien qu'entre 2007 et 2013, passant de 13,6 millions à 10,8 millions six ans plus tard, selon les dernières statistiques officielles d'Eurostat. Elles emploient 22 millions de personnes, dont 12 millions d'agriculteurs à plein temps", déplore le quotidien.

Jugeant "qu'une PAC en faveur de l'emploi est possible", l'eurodéputé préconise de soutenir jeunes agriculteurs et exploitations familiales afin d'en limiter les effets pervers et souhaite que ses objectifs soient repensés, notamment en prenant en compte les demandes des consommateurs d'une alimentation saine. Son rapport passera en commission Agriculture du Parlement européen le 14 juillet 2016, avant d'être examiné en session plénière à Strasbourg le 14 septembre prochain, selon Le Figaro.

Sur le même sujet

Commentaires 15

florent

En coulisse ils pronent l'ultraliberalisme pour avoir des prix toujours plus bas et devant les journalistes ils s'etonnent de la restructuration des exploitations .S'est plus mediatique devant le grand publique et les agriculteurs qui defende se mode d'agriculture.Mais ils ne pensent pas tous comme sa,certain croyant tirer leurs epingle du jeux mais les reel gagnant a se systeme son les industriels et les distributeurs

Bud80

Il a raison sur deux points la disparition des structures familiales et une baisse indėniable de la qualité des produits. Le

Patrick Dagorret

C'est vous qui ne comprenez pas: l'un va avec l'autre... La PAC compense les bas prix en but de préserver un maximum d'agriculteurs ! Mais il y a échec. Tant qu'on ne comprendra pas qu'un nombre important de paysans favorisent des milieux ruraux vivants avec des familles nombreuses et tout ça qui va avec.... On continuera a aller dans le mur!!!!

nian 70

Mais si qu' elle à créé des emplois,des emplois de fonctionnaires!que se soit au parlement dans les chambres...

agri en danger

Je ne suis pas d'accord. La PAC a créé des emplois, regardez le nombre de contrôleur et de bureaucrates qui sont payés pour nous surveiller comme des voleurs!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier