La plume dans les champs : les conséquences du scandale de la viande de cheval

YASSINE Kévin, étudiant d’AgroParisTech en 1ère année

La plume dans les champs : les conséquences du scandale de la viande de cheval

Après le scandale de la viande de cheval, de nombreuses questions se posent, sur les conséquences sur la filière bovine et sur les éleveurs par exemple. Xavier BEULIN, président de la FNSEA, et Bernard MERHET, boucher en Île de France répondent aux questions que se posent les agriculteurs.

Est-ceque ce scandale est bénéfique pour l'artisanat ?

Oui, car le consommateur est plus confiant. Les ventes de bœuf dans lesboucheries ont augmenté de 10 à 15%, et les ventes de viande de cheval ontaugmenté de 10 à 12%.

 

Quellessont les répercussions de ce scandale pour les agriculteurs ?

Il est trop tôt pour voir le réel impact de cette fraude mais il estcertain que l'objectif serait désormais d'étiqueter précisément tous lesproduits qui contiennent de la viande, y compris les produits transformés. Maiscela s'avère difficile car la direction générale de la concurrence à Bruxellesrisque d'y voir un avantage compétitif ou une possible distorsion deconcurrence.

On demande beaucoup à l'éleveur et celui-ci voit son travail remis en causepar des circuits commerciaux complexes et en recherche constante du moindrecoût, du produit le moins cher. 

 

Avec quitravaillent les bouchers ?

Ils travaillent en direct avec les éleveurs, les industriels ou lesabattoirs.

 

Quepensez-vous du fait que pour un euro de viande achetée, l'éleveur ne touche que7 centimes ?

Si vous voulez, lorsque pour un produit alimentaire la valeur du contenantest 2 à 3 fois plus élevée que la valeur du contenu, il y a un problème. Ilfaut travailler au retour à une alimentation de qualité tout en prenant encompte la place de l'alimentation dans le pouvoir d'achat des français.

 

Quepensez-vous du scandale de la vache de réforme vendue comme de la vache àviande ?

Ce genre d'agissement doit être dénoncé, que ce soit par méprise ou parmalversation. Nous espérons remettrela valeur de la matière première agricole à sa juste place.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires