La sécheresse devient préoccupante dans certaines régions

La sécheresse devient préoccupante dans certaines régions
Certains cours d'eau sont à sec (DR).

En ce début de mois d'avril, la sécheresse devient préoccupante sur une grande partie du pays. Le mois de mars n'a pas été suffisamment arrosé pour pallier au déficit de précipitations chronique depuis le début de la saison hydrologique.

C'est toujours sur le Languedoc que la situation hydrologique est la plus critique avec un déficit pluviométrique de 95% depuis le début de l'hiver, précise Meteo Consult dans un communiqué. Il n'est tombé qu'une dizaine de millimètres en l'espace de 4 mois sur des villes comme Nîmes ou Montpellier. Les sols sont extrêmement secs et le niveau des cours d'eau de la Vidourle et du Gardon correspond aux étiages estivaux. Des incendies de garrigues se sont d'ailleurs déjà produits dans la région. A noter que des restrictions d'eau touchent déjà le départements du Gard et devraient s'étendre au département de l'Hérault.

Les nappes phréatiques continuent de baisser

Étant donnée l'absence de précipitations sur une grande partie du pays au cours de ces dix derniers jours, la sécheresse de surface s'est aggravée sur de nombreuses régions. Sur la moitié nord, cela fait presque deux semaines qu'il n'est pas tombé la moindre goutte d'eau et l'humidité dans la couche superficielle des sols diminue rapidement.

Les températures élevées de la semaine passée  ont été un facteur aggravant (évaporation plus importante) mais l’impact est encore limité sur la végétation et les cultures car nous sommes encore tôt en saison.

Au sud, les averses de ces derniers jours ont été très aléatoires : si le Roussillon et le piémont pyrénéen ont pu profiter de pluies bienfaitrices, les cumuls de pluie sont restés trop faibles ailleurs et l'humidité des sols est souvent plus proche du niveau observé à la mi-mai qu'au début avril.

Une recharge hivernale insuffisante

 Les nappes phréatiques sont déficitaires sur 80% du territoire et sont en diminution sur plus de la moitié du territoire. La recharge hivernale a souvent été très limitée étant donné le déficit pluviométrique important depuis janvier.

 Un temps instable est prévu cette semaine avec des précipitations plus particulièrement sur le sud et l'est du pays. Elles devraient offrir un petit répit mais les cumuls de pluie risquent d'être hétérogènes. La probabilité de pluie sera plus faible dans le nord-ouest.

Consultez la Météo Pleinchamp de votre département

Discutez de ce sujet sur notre forum "Sécheresse"

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier