La taxe sur les sodas financera la baisse du coût du travail agricole

La taxe sur les sodas financera la baisse du coût du travail agricole
Cette taxe rapporterait 240 millions d'euros au total en 2012 (DR)

Après avoir annoncé fin août une taxe sur les sodas, le gouvernement envisage désormais son quasi-doublement pour financer la baisse du coût du travail dans l'agriculture.

"On envisage une augmentation qui ne pourrait pas être supérieure au doublement", a déclaré la porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, à l'issue du conseil des ministres. Cette taxe rapporterait 240 millions d'euros au total en 2012, et resterait sur le périmètre actuel, autrement dit les seules boissons à sucres ajoutés. Les boissons "light" ou encore les jus de fruits ne seront pas concernés.

 Pour moitié, la taxe, dans sa nouvelle version, va contribuer à l'allègement du coût du travail permanent dans le secteur agricole, qui souffre d'un manque de compétitivité face à nombre de ses concurrents comme l'Allemagne, l'Espagne ou encore l'Italie. Le Premier ministre François Fillon en avait fait la promesse en mars dernier lors du congrès annuel de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire.

Exonération de charges patronales des salariés agricoles

Elle consistera en une exonération de charges patronales des salariés agricoles et devrait être appliquée au début 2012. Ces exonérations devraient surtout aider les exploitations agricoles qui produisent des légumes et des fruits, des secteurs particulièrement consommateurs de main d'oeuvre.

Le coût d'un salarié devrait baisser d'un euro par heure, comme l'a promis de son côté à plusieurs reprises le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire. Pour améliorer leur compétitivité, les agriculteurs réclament avec insistance une réduction du coût du travail. Ils ont déjà obtenu gain de cause sur le travail saisonnier, un "effort considérable" de 500 millions d'euros par an, avait alors rappelé M. Fillon.

Les producteurs de fruits se sont félicités de ce prochain allègement des exonérations patronales, mais ont demandé son élargissement à toutes les exploitations agricoles et pas seulement à celles comptant moins de 20 salariés.

Le président Nicolas Sarkozy parlera de la taxe sur les boissons à sucres ajoutés la semaine prochaine, lors d'un déplacement dans la Creuse à la rencontre des agriculteurs.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

coco

a qui va profiter cette baisse de cout?la grande distribution en profitera pour baisser c est prix d achats a la production et le consomateur ne paira pas moin cher ses fruits et legumes mais plus cher son soda

Nico

Je serai étonné si le gouvernement ne cède pas au lobbying des industriels de la boisson.

Beber12

L'impôt sécheresse a braqué les contribuables contre les paysans en son temps....la taxe sur les sodas va faire de même avec la nouvelle génération.
Quelle est la relation entre le sucre et le coût du travail en agriculture ?

jerome du 47

Cela va dans dans une démarche positive pour nos exploitations. Un debut ....

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier