Lait : La Commission d'examen des pratiques commerciales contre un encadrement des prix

La Commission d'examen des pratiques commerciales (CEPC) s'oppose à un encadrement des prix du lait pour régler la crise du secteur.

« Le système de l'économie de marché ne doit pas être remis en cause par la crise, ce n'est pas par un retour à une certaine forme d'économie administrée (tel qu'un encadrement des prix ou des marges) que ces difficultés doivent être résolues », indique la CEPC dans un communiqué.

La Commission estime que la loi assure le bon fonctionnement de la libre concurrence et que « la libre concurrence permet d'atteindre le bon rapport qualité prix, un des éléments majeurs du pouvoir d'achat, et aux entreprises de dégager les marges sans lesquelles elles ne peuvent subsister ».

La CEPC a été mise en place par le gouvernement pour surveiller la bonne application du volet distribution de la Loi de modernisation de l'économie en vigueur depuis le début de l'année. Ce volet renforce le pouvoir de négociation des distributeurs, mais agriculteurs et industriels dénoncent des abus, notamment dans le secteur du lait.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier