Lait : La Confédération remet le sujet des quotas sur le tapis

Des militants de la Confédération paysanne occupent une tour de séchage de Laïta, filiale de Coopagri Bretagne, à Ancenis, pour protester contre la contractualisation et réclamer des quotas laitiers.

Une vingtaine de militants ont pris place en haut d'un séchoir à lait, d'une hauteur de vingt mètres, tandis que d'autres manifestent en bas. Le syndicat réclame une entrevue avec Dominique Chargé, président de la filière lait de la première coopérative agro-alimentaire française, Terrena, et secrétaire général de la FNCL (Fédération nationale des coopératives laitières), chargé du projet de contractualisation réclamé par le gouvernement pour réorganiser la filière lait.

« La contractualisation vise à intégrer les producteurs de lait dans leurs laiteries, mais ça ne régulera pas le marché, le problème c'est la surproduction de lait et nous voulons remettre le sujet des quotas laitiers sur le tapis : réactiver la régulation de la production par des quotas laitiers européens », explique Jean-François Guitton, membre de la commission nationale laitière de la Confédération Paysanne, présent en haut de la tour.

Laïta, créée en janvier 2009, regroupe les activités laitières de Terrena, Coopagri et Even et rassemble au total 4.000 producteurs de lait, produisant 1,2 milliard de litres par an.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires