Lait : Nouvel échec des négociations

SC d'après AFP

Industriels et producteurs de lait, réunis hier pour tenter de trouver un accord sur le prix d'achat du lait, se sont séparés sur un nouvel échec.

« On n'a pas réussi à rapprocher les points de vue », a déclaré Jehan Moreau, directeur de la Fédération nationale des industries laitières (Fnil), à l'issue de près de 6 heures de réunion. « Jusqu'au bout on a privilégié la recherche d'un accord interprofessionnel » au niveau national, a-t-il ajouté, soulignant qu'industriels et producteurs ne s'étaient « pas quittés fâchés ». Aucune nouvelle réunion n'est prévue à Paris mais des réunions régionales doivent être programmées.

La Fédération nationale des coopératives de lait (FNCL) a elle aussi déploré ce désaccord, tout en espérant que les trois familles de l'interprofession (producteurs, coopératives et industriels) « sauront se remettre très vite au travail ».

Le président de la section laitière FRSEA (Bretagne Pays-de Loire), Marcel Denieul, a quant à lui regretté que « le dernier coup de rein n'ait pu être donné ». « Outre les négociations producteurs/transformateurs, il y a aussi des discussions entre nous et entre transformateurs. Les situations ne sont pas homogènes entre les entreprises et entre les producteurs », explique le responsable syndical.

Après plusieurs semaines de négociations, les transformateurs réclament aujourd'hui une baisse des prix d'environ 30 euros pour 1.000 litres pour le quatrième trimestre (contre 40 à 70 euros au début des négociations). Des propositions rejetées par les producteurs qui invoquent la hausse de leurs charges d'environ 20% en un an.

La mobilisation des producteurs laitiers s'est poursuivie toute la journée sur le terrain, avec de nombreux mouvements de protestation dans l'Ouest, le Sud-Ouest et le Nord.

Publié par SC d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier