Languedoc-Roussillon : Les viticulteurs manifestent mercredi à Montpellier

SC

Les viticulteurs du Languedoc-Roussillon, confrontés à des problèmes de trésoreries, manifesteront mercredi à Montpellier, pour réclamer au gouvernement son soutien à un secteur en crise.

Trois semaines après deux manifestations à Nîmes et Carcassonne, 10.000 à 15.000 viticulteurs sont attendus mercredi à Montpellier. Leurs revendications ? Un fuel à 40 centimes d'euros, un acompte versé par les négociants à la signature du contrat de vente, un moratoire sur les dettes vis-à-vis des banques et de la Mutuelle sociale agricole ainsi qu'une exonération, pour 2007 voire même 2008, de la taxe foncière sur le non bâti.

Selon Philippe Vergnes, président du Syndicat des vignerons de l'Aude, 98% des quelque 15.000 exploitations de la région «sont délabrées financièrement et ne peuvent faire face à l'endettement». Près de 2.000 exploitations seraient même au bord de la faillite. Une situation liée aux dettes qui s'accumulent, à l'argent qui ne rentre pas et aux charges qui ne cessent de grimper.

Parallèlement, les cours du vin s'affichent à la baisse. Sur six ans, dans l'Hérault, le cours moyen des Vins de pays, cépage merlot, est tombé de 63 €/hl en juillet 2001 à 50 € en novembre 2007, selon l'Observatoire viticole du département. Pour les mêmes dates, le cabernet sauvignon est passé de 66 €/hl à 53.

Se pose également la question de l'organisation du négoce : dans la région, quelque 270 caves coopératives et 3.000 caves particulières vendent principalement leurs vins à cinq gros acheteurs qui imposent leurs prix. «A nous de nous organiser pour nous regrouper, affirme le président des caves coopératives Boris Calmette. C'est notre mission ».


Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier