Le certiphyto : pourquoi? pour qui?

/ Ministère de l'agriculture et de l'agro-alimentaire et de la forêt

Tout acte professionnel portant sur l’utilisation, la distribution, le conseil ou la vente de produits phytopharmaceutiques sera bientôt soumis à la détention du certificat individuel (Certiphyto) qui atteste de connaissances suffisantes pour utiliser les pesticides en sécurité et en réduire leur usage. Quelles échéances, pour quelle utilité?

Pourquoi la mise en place d’un certificat individuel produits phytopharmaceutiques ?

Ce certificat est un dispositif du plan Ecophyto qui s’inscrit dans le cadre européen d’une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable. En application de la loi Grenelle 2, le décret du 18 octobre 2011 relatif aux agréments des entreprises et certificats individuels, complété par les arrêtés du 21 octobre 2011 de création des certificats et fixant les modalités d’accès, entraîne le déploiement du dispositif depuis janvier 2012 dans chaque région. Le directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt assure la délivrance des certificats.

Qu’est-ce que le Certiphyto ?

Le Certiphyto est le nom d’usage du certificat individuel produits phytopharmaceutiques qui atteste de connaissances suffisantes pour sécuriser l’utilisation des pesticides et en réduire l’usage.

À qui s’adresse le certificat individuel produits phytopharmaceutiques ?

Il existe des certificats adaptés à chaque secteur et en fonction du professionnel.Tous les professionnels qui travaillent avec les produits phytopharmaceutiques sont concernés, quelle que soit leur fonction, quels que soient leur statut ou leur secteur d’activité. Ainsi, neuf certificats existent pour répondre à la diversité des activités et des fonctions dans les trois secteurs de l’utilisation (décideur, opérateur, applicateur), de la distribution et du conseil à l’utilisation.

À partir de quand devient-il obligatoire ?

Le certificat est devenu obligatoire à partir du 1er octobre 2013 pour les professionnels exerçant dans les secteurs de la distribution, de la prestation de services et du conseil à l’utilisation. Il sera obligatoire à partir du 1er octobre 2014 pour les personnes en activité dans les entreprises non soumises à agrément, par exemple les agriculteurs et salariés agricoles, les forestiers et les agents des collectivités territoriales.

Comment prépare-t-on ce certificat ?

Le certificat peut être préparé par une formation, un test, ou les deux en même temps. À l’issue de la réussite au test ou au suivi de la formation, le professionnel reçoit une attestation. Il peut alors demander son certificat en ligne ( www.mon.service-public.fr). Le certificat peut également être obtenu sur diplôme ou titre, auprès de la DAAF de sa région.

Comment se rapprocher d’un organisme de formation ?

La liste des organismes de formation habilités à mettre en œuvre les voies d’accès au certificat est accessible sur le site internet de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de chaque région et département d’outre-mer. Le professionnel candidat au certificat choisit l’organisme de formation et la modalité d’accès qu’il considère les plus appropriés pour préparer son certificat.

Qui peut donner des conseils à l’utilisation des produits phytos et à quelles conditions ?

L’entreprise de conseil en produits phytopharmaceutiques doit remplir plusieurs exigences. Il doit s’agir d’une entreprise financièrement indépendante qui préconise au client des solutions compatibles avec les principes de la protection intégrée. Les conseillers doivent tous détenir un certificat individuel (conseil à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques)

Video:  http://agriculture.gouv.fr/focus-certiphyto

Rejoindre l'espace Ecophyto:  http://agriculture.gouv.fr/ecophyto

Toutes les actions du projet agro-écologique: http://agriculture.gouv.fr/Produisons-autrement

http://agriculture.gouv.fr

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires