Le changement climatique va réduire les rendements agricoles (étude)

Le changement climatique va réduire les rendements agricoles (étude)

Le changement climatique va faire baisser les rendements de cultures comme le riz, le blé ou encore le maïs, selon les conclusions d'une équipe de chercheurs rendues publiques mardi.

Les auteurs ont tiré leurs conclusions de 70 études déjà publiées et qui tentaient --à l'aide de méthodes très variées-- de montrer les effets du réchauffement de l'atmosphère sur l'agriculture. Que ce soit la simulation de la réaction de certaines plantes aux changements de température, des extrapolations de données statistiques météorologiques ou encore le réchauffement artificiel de champs de culture, toutes ces méthodes "suggèrent que la hausse des températures va probablement avoir un effet négatif sur le rendement du blé, du riz et du maïs", soulignent les chercheurs, dont les conclusions ont été publiées mardi dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Température

"Chaque augmentation d'un degré Celsius de la température moyenne dans le monde réduit d'environ 6% le rendement du blé", selon ce document. Pour le riz, la baisse serait de 3,2% et pour le maïs de 7,4% pour chaque degré Celsius de hausse des températures, alors que "les estimations des rendements du soja ne changeraient quasiment pas". Ces quatre plantes sont indispensables à la survie de l'humanité, à laquelle elles fournissent les deux tiers des calories ingérées. Même si, dans certaines régions, une hausse des températures ferait augmenter les rendements, la tendance globale serait bien à la baisse et souligne la nécessité de trouver des moyens pour s'adapter au réchauffement du climat et pour nourrir une population mondiale en constante croissance, ont souligné les chercheurs.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 9

DISQUE5191

vive le réchauffement climatique.
marre des hivers avec des moins 20 , la neige et la burle.
quelques degres de plus seront les bienvenus.
on fera des économies.

Bruno 02

@Patrick : " La réduction par 4 du carbone (humus) des sols agricoles est peut être la principale cause de la réduction des pluies estivales ".
Je serais extrêmement curieux de connaître les sources de cette affirmation...
Sinon, s'imaginer que l'urbanisation effrénée des villes n'y serait pour rien, c'est se mettre de belles oeillères : d'aussi grandes zones chaudes et totalement arides ont évidemment un effet que les urbains ne veulent endosser : il est tellement plus facile de nous parler de haies supprimées, alors qu'il s'en créent en pagaille ...

duracuire

les meilleures terres sont enlevées aux agriculteurs a grand coup de constructions, zone , industrielles et j'en passe et pendant ce temps je cultive des cailloux ,des terres maigres ,sans eau a proximité.....la est le probléme ......

Patrick

Je pense que c'est plus la pluviométrie qui affecte la chute du rendement bien plus que la hausse des températures.
La réduction par 4 du carbone (humus) des sols agricoles est peut être la principale cause de la réduction des pluies estivales.
D’où notre intérêt a travailler sur la restauration des sols ce qui par la même occasion règle le problème de la pluviométrie et du stockage de l'eau dans le sol.

1584

dans ma boule de cristal je vois que s'il ne pleut pas il fera beau..........!!!!!!!!!!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires