Le déficit pluviométrique s’aggrave

Le déficit pluviométrique s’aggrave

Le mois de février a été exceptionnel par sa quasi absence de précipitations. Elles n’ont représenté que 20% de la normale saisonnière. Toutes les régions sont concernées par ce manque d’eau. Le niveau des réserves utiles des sols en eau est en baisse partout dans le pays, d’après les chiffres du ministère.

Le mois de février aura été contrasté : la première quinzaine est caractérisée par une vague de froid exceptionnellement vigoureuse tandis que la deuxième quinzaine enregistre au contraire des températures quasi printanières. Mais partout, le déficit pluviométrique est très important, il atteint 80% en moyenne.Le déficit moyen atteint 52% en Corse et 99% dans le Sud-Est.

Les précipitations cumulées depuis le 1er septembre 2011 sont nettement déficitaires à la seule exception des Pyrénées- Orientales qui demeurent en excédent.

Avec l’absence de précipitations, le niveau des réserves utiles des sols en eau se dégrade. Il reste légèrement positif sur une grande partie du territoire, à l’exception, notamment, de la Corse, du Sud-Est et de la région Midi- Pyrénées qui sont très déficitaires par rapport aux normales. Le déficit s’accroît également en Alsace, en Auvergne, dans la région parisienne et à l’intérieur du Nord-Ouest.

Cinquième vague de froid la plus importante depuis 1947

Au niveau des températures, Durant les treize premiers jours de février, les températures moyennes ont atteint un niveau exceptionnellement bas, jusqu’à -11°C en dessous des normales saisonnières. Cette vague de froid, présente sur l’ensemble du pays, a cependant touché dans une moindre mesure la pointe bretonne. Elle a été remarquable à la fois par sa longueur et sa vigueur. Selon Météo France, elle correspond à la cinquième vague de froid la plus importante depuis 1947, mais bien moins intense que les quatre premières.

Le redoux qui a succédé à cet épisode remonte les moyennes mensuelles dans l’ensemble des régions. Durant les dix derniers jours du mois, la température moyenne de la France métropolitaine s’établit à 8°C , s’échelonnant de 5°C dans le Centre- Est à 11°C en Corse.

Source Agreste Conjoncture, climatologie

Sur le même sujet

Commentaires 3

Dédé12

clair que s'il ne pleut pas bientôt, on va avoir un gros probleme. Il nous faut de l'eau pour laver le gel et lancer la première pousse de l'herbe. Sans cela les premières coupes seront minables.

bb17

5 mm tombé dans la nuit de samedi à dimanche aux alentours de la Rochelle...c'est pas ca qui va nous sauver!

duracuire

sécheresse egalement dans le sud ouest:lot et garonne;depuis le debut de l'année seulement 50mm!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier