Le détail des mesures PAC 2014-2020

Le détail des mesures PAC 2014-2020
La PAC prévoit la mise en place d'une prime à la vache laitière et une aide à l’engraissement.

Le ministère de l'Agriculture précise sur son site les mesures prises le cadre de la nouvelle PAC 2014-2020. Une PAC qui, selon le ministère, se veut "plus juste, plus verte, plus régulatrice, tournée vers l'emploi et les jeunes".

La priorité du gouvernement est de "défendre l’élevage en mobilisant les leviers qui permettent de mieux orienter les aides" précise le ministère sur son site Internet. Au total, près d’1 milliard d’euros d’aides PAC seront réorientées vers l’élevage à horizon 2019. Rappelons que globalement, le budget PAC pour la France est de 9,1 Mds€ par an sur la période 2014/2020 (contre 9,3 mds€ en 2013), soit 64 Mds€ pour les 7 ans à venir pour les agriculteurs français.

Voici le détail des mesures annoncées par le président de la République :

  •  Mieux soutenir les productions animales avec les aides couplées

Augmentation des « aides couplées » de 10 à 15% du budget du 1er pilier, en priorité au profit des productions animales :

- maintien du budget pour les aides animales actuelles

- mise en place d’une prime à la vache laitière et d’une aide à l’engraissement

 -  à quoi s’ajoutent 2% soit 150M€ pour développer l’autonomie fourragère des élevages par le soutien à la production de protéines végétales (luzerne, protéagineux...)

Au total : 250 M€ supplémentaires au bénéfice de l’élevage

  •  Revaloriser le soutien à l’agriculture des zones défavorisées

- revalorisation de l’ICHN (Indemnité Compensatoire de Handicaps Naturels) de 15% dès 2014

- simplification par l’intégration d’un montant équivalent à la PHAE (prime herbagère agro environnementale) dans l’ICHN à partir de 2015

 - éligibilité donnée aux producteurs de lait dans toutes les zones

Au total, cela représentera une enveloppe supplémentaire de 300M€ annuels en fin de période, pour atteindre 1,1Md€/an

  •  Encourager l’installation des jeunes

- 1% d’aide sur le 1er pilier, soit 75M€, pour aider 10.000 installations

- 25M€ supplémentaires sur le 2nd pilier

  •  Améliorer les instruments de prévention et de gestion des risques

Les crédits nécessaires seront pris sur le 1er pilier

  •  Mettre en place un plan pour la compétitivité et l’adaptation des exploitations

 ce plan concernera en particulier les bâtiments d’élevage avec au moins 200 M€ par an, apportés par l’Europe, l’Etat et les collectivités qui le souhaitent. C’est un doublement de l’enveloppe actuelle.

  •  Favoriser la transition écologique des systèmes d’exploitation

- doublement du budget consacré aux mesures agro-environnementales

-  doublement du budget pour la bio

  •  Soutenir l’activité et l’emploi dans toutes les exploitations

 - surdotation des aides sur les 52 premiers hectares grâce à une enveloppe de 20% des aides du 1er pilier

-  mise en place progressive de 2015 à 2018

  •  Réduire les disparités entre agriculteurs en quittant les références historiques

Convergence progressive des aides pour atteindre 70% en 2019, avec plafonnement à 30% des pertes individuelles liées à la convergence.

infographie-Pac-RS_cle8d1ae1-de50a

Source Ministère de l'Agriculture

Sur le même sujet

Commentaires 3

phiphi18

On ne change rien à la pac qui est catastrophique, on fait juste un saupoudrage différent. 1mds d'euros divisé par le nombre de têtes de bétail, je ne crois pas que les éleveurs ait de quoi amélioré leur situation.On se promène dans des enveloppe budgétaires sachant que l'administration en consomme déjà une grande partie.Nos dirigeants qu'il soit de droite ou de gauche se foute royalement de l'agriculture, nous ne sommes qu'un tout petit électorat.Tant que le syndicat majoritaire ne défendra que l'agro alimentaire, il y a peu de chance de voir le bout du tunnel.

non non

de fait vu la contribution francaise au budget de la pac, c'est bien un peu son argent et l'europe donne les marges de manoeuvres pour la redistribution

on peu par exemple opportunement se poser la question du soutien à l'installation quelle autre entreprise avec du capital peut etre reprise par un gamin de 18ans ? reponse aucune et a raison , quel autres secteurs d'actitvité touche autant de prime pour reprendre une activité ? reponse aucune et a raison....c'est juste la caution versée au JA pr la fd pour avoir les votes

en zones intermediaires , 2 année sur les 10 dernieres ont été bonnes , et pourtant ce sont ces zones qui paieront le plus lourd tribu , et le jour ou les prix reviendront a 200-250 euro /tonne , les zones a 100qx qui toucheront encore demain le plus de DPU , sortitont grace a leur quintaux 30-40000 euros de resultats nets en + par tranche de 100ha que els zones intermediaires

cette pac favorise t'elle l'emploi? non juste l'elevage extensif , les arbos, les maraichers les vrais createurs d'emplois auront combien??? pourquoi favorise t'on l'emploi direct par rapport à l'emploi indirect ?

pourquoi ne pas s'attaquer au marge indecente des GMS et dire au consommateur que se nourrir a un prix????

pourquoi ne pas dire aux cerealiers OK on vous baisse les primes , mais on interdit le soja OGM et les FAB qui ne se genent pas pour importer des denrées au plus bas cout devront prendre francais( on se rappel tous qu'a l'epoque des cereales a 100€ les eleverus via leur FAB ne se genaient pas pour importer du blé de la mer noire .... il n'appelaient pas à la solidarité entre filiere à l'epoque de l'or blanc, la solidarité c'est bien quand c'est pour soit )

agrimax

Moi président je connait rien à l'agriculture , mai je distribue l'argent de l'Europe qui n'ai pas à moi .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires