Le jeudi 12 février à Chaudes-Aigues : Rencontre «au goût d'Aubrac»

Eva DZ

Le jeudi 12 février à Chaudes-Aigues : Rencontre «au goût d'Aubrac»

Les produits identitaires de l'Aubrac (viande, fromage, aligot et thé) sont l'objet d'une journée d'échanges et de réflexion, jeudi 12 février à Chaudes-Aigues. Quatre lycées participent aux travaux dont l'IUT d'Aurillac, qui a réuni les études sur les produits de l'Aubrac.

Comme les lycées de La Roque à Rodez, de St Flour et de St Chély d'Apcher, l'IUT d'Aurillac participe au projet sur le territoire de l'Aubrac. Quatre étudiants en licence professionnelle travaillent particulièrement sur les «produits alimentaires de terroir». Ils ont fouillé dans les bases de données scientifiques afin de trouver toutes les études réalisées sur les produits de l'Aubrac (viande de race Aubrac, fromage de Laguiole, aligot et thé). Ils ont aussi découvert l'Aubrac, territoire qu'ils ne connaissaient pas ou peu, le plus proche habitant au Puy en Velay. Au total, ces jeunes ont consacré 150 heures à collecter des informations. L'aligot est le sujet de nombreuses publications mais les chercheurs l'ont davantage traité comme un élément du patrimoine, dans le domaine des sciences humaines. Le fromage de Laguiole apparaît lui, dans les études traitant des fromages à pâte crue.

Organiser les points forts de l'Aubrac

Après ce travail de collecte d'informations, les étudiants ont réalisé une synthèse des publications en les vulgarisant. Ils vont ainsi proposer un panorama des connaissances sur ces produits, le jeudi 12 février en introduction de la journée d'échanges. «Ces travaux mettent en avant le fait que l'Aubrac a de nombreux points forts, au delà de ses produits identitaires, mais pour l'instant, ces points forts ne sont pas réellement organisés ni liés. A travers le résultat de nos recherches et notre vision du territoire, nous espérons inspirer des pistes de réflexion aux acteurs de l'Aubrac». Réponse le 12 février.

Le programme

- 10h : panorama des études sur les produits par les étudiants en licence pro de l'IUT-ENILV d'Aurillac.
- 11h : zoom scientifique sur le lien entre l'alimentation de l'animal et la qualité de la viande (D. Micol de l'INRA de Theix) et sur la domestication de plantes sauvages (C-A. Carron, centre de recherche en Suisse).
- 12h30 à 14h : repas uniquement sur inscription et à la charge des participants.
- 14h15 : Trois tables-rondes avec témoignage d'un acteur extérieur puis échanges avec les acteurs impliqués dans les filières :
Table-ronde aligot : des agriculteurs de l'association Gerzenc (de la région du Mont Gerbier) ont développé la culture de pomme de terre en altitude. Ils parleront de l'organisation de leur travail en commun, de leurs contraintes de production en zone de montagne...
Table-ronde viande bovine : témoignage sur la démarche de valorisation de l'AOC Fin Gras du Mézenc puis réflexion sur les possibilités de valorisation par un mode de production ou une alimentation différente.
Table-ronde thé d'Aubrac : le conservatoire de Milly la Forêt spécialisé dans les plants médicinaux et de parfum, travaille sur le thé d'Aubrac. Réflexion sur les perspectives de mise en culture, l'enjeu conservatoire, l'intérêt en tant que filière agricole.
Plus d'informations : EPL de la Lozère au 04 66 42 61 50 ou sur le site www.eplealozere.net

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier