Le Lycée Privé Provence Verte : un lycée dynamique au service d'un territoire

Christine COQUIO

Le Lycée Privé Provence Verte : un lycée dynamique au service d'un territoire

La classe de 1ère Bac Pro CGEA / SDE en visite d’élevage dans la Crau

Le Lycée Privé Provence Verte : un lycée dynamique au service d'un territoire

L’élevage de la famille Granier se situe au Mas de Farinon à proximité de Saint Martin de Crau dans les Bouches du Rhône. C’est le seul élevage bovin de la race Morucha en France. Il compte environ 500 bêtes dont 85 à 90 reproducteurs. La race Morucha, inscrite au livre généalogique en Espagne, a son berceau dans la province de Salamanque. Il s’agit d’une race ancienne, sauvage, très résistante, élevée en plein air intégral, toujours en liberté et destinée à la production de viande et de taureaux de spectacle. La reproduction se fait de manière naturelle, l’insémination artificielle ayant un trop faible taux de réussite, l’éleveur sélectionne lui-même ses reproducteurs et les accouplements se font bien évidemment en race pure. Le vêlage se fait en plein air sans la présence de l’homme. 

Dans un silence absolu, juchés sur une remorque attelée derrière un tracteur, les élèves ont pu approcher (mais pas trop quand même !) ces bêtes impressionnantes et d’une grande vivacité.

Les animaux, de belle allure avec leur robe noire ou grise et leurs grandes cornes tournées vers l’avant, sont nourris exclusivement à l’herbe et au foin. Abattus à 2 ans et découpés à l’abattoir de Tarrascon, ils donnent une viande savoureuse, estampillée « Bio  taureau de Camargue» et réputée « anticholestérol ». Cette viande est écoulée sous vide, par colis, en vente directe sur des marchés, dans des restaurants et plusieurs Amap (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne). En Espagne, cette viande bénéficie d’une AOC, on ne la trouve que dans certaines boucheries spécialisées et sur les tables de quelques restaurants raffinés.

Cette exploitation est équipée  d’un « corral de tienta » infrastructure qui permet de tester les animaux lors des séances de sélection. Il y a aussi « un toril », sorte de labyrinthe muni de portes « blindées » et se terminant par une cage de contention afin de réaliser les opérations de prophylaxie ainsi que le marquage des bêtes. Celles-ci sont amenées à cheval par des cavaliers expérimentés car le troupeau, pas habitué à la présence humaine et à être enfermé, peut devenir dangereux.

L’exploitation dispose d’une surface importante de 280 ha qui permet le pâturage toute l’année mais aussi la production de foin de Crau en AOP.  Dans cette région autrefois désertique, le canal de Craponne a permis  dès le XV ème siècle de canaliser les eaux de la Durance afin d’irriguer les prairies naturelles. Ici, l’irrigation se pratique par submersion tous les 8 à 10 jours de mars à octobre. Depuis les Alpes, les eaux de la Durance ont peu à peu charrié des dizaines de variétés de  graines de graminées et de légumineuses qui font la richesse et la réputation du foin de Crau qui se vend dans le monde entier en particulier pour les chevaux. Le foin de Crau est le premier et le seul aliment pour animaux à avoir obtenu une AOC et une AOP. (Appellation d’origine contrôlée – Appellation d’origine protégée).

Le Lycée Privé Provence Verte : un lycée dynamique au service d'un territoire

D’après Sébastien ATTIAS – Chambre d'Agriculture des BdR – ancien élève du lycée : « Les élevages de bovins de races Camargue, Combat ou Morucha permettent de maintenir la biodiversité de notre territoire des Bouches du Rhône et surtout d'entretenir des surfaces peu productives ».

Cette première visite d’exploitation a été très appréciée  comme en témoignent  2 élèves de la classe de 1ère Bac pro CGEA/SDE, Noëllie et Norah : « Nous avons visité l’exploitation de Mr Granier, seule exploitation en France à produire cette race de vache : la Morucha.

Il a été très accueillant et c’est avec plaisir que nous l’avons écouté nous parler de ses vaches, si spéciales, ainsi que du fonctionnement de son exploitation

Nous tenons particulièrement à le remercier pour son accueil chaleureux et pour le temps qu’il a pris à nous expliquer et faire découvrir son exploitation ».

Nous remercions vivement Monsieur Granier, cet éleveur passionné et passionnant, de nous avoir si gentiment reçus. Les élèves de 1ère, en stage en ce moment, attendent  la prochaine visite avec impatience.

Le Lycée Privé Provence Verte : un lycée dynamique au service d'un territoire

Un site internet ...

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

LPPV

Un lycée au service des élèves et des professionnels. Merci aux équipes enseignantes.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier