Les Chambres d'Agriculture pour une "agriculture écologiquement intensive"

YASSINE Kévin, élève ingénieur de l’AgroParisTech en 1ère année

Les Chambres d'Agriculture pour une "agriculture écologiquement intensive"

Le rôle des chambres d’agriculture est d’accompagner l’agriculteur et de mettre au point des stratégies d’innovation pour produire plus et mieux.

Pour Michel AUBINAIS, directeur de la chambre agricole régionale des Pays de la Loire, l'objectif est de produire plus tout en préservant l'environnement. Cela se fait par la mise en place d'une "Agriculture Écologiquement Intensive", c'est-à-dire dans laquelle on renforce et on intensifie les mécanismes naturels de l'écosystème.

Les outils dont disposent les chambres d’agriculture sont les recherches appliquées et les innovations élaborées avec les agriculteurs sur le terrain.

Ainsi, environ 5 000 ingénieurs et techniciens sont mobilisés par les chambres d’agriculture pour trouver des solutions locales aux défis agricoles d’aujourd’hui.

Sylvain DUTHOIT, conseiller agricole, explique que les objectifs actuels sont de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires et réduire la consommation d’énergie. D’ailleurs, certaines techniques de l’agriculture biologique sont parfois adaptées à l’agriculture conventionnelle.

Il existe des journées portes ouvertes durant lesquelles les agriculteurs peuvent échanger leurs techniques sur la régulation de leur consommation d’énergie.

Les chambres d’agriculture doivent être à l’écoute des agriculteurs et comprendre leurs techniques pour expliquer certains procédés et être capables de les adapter à d’autres exploitations.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

lachevre

non mais je le crois pas! après avoir découvert l'eau tiède ils apprennent l'existence de l'agriculture biologique! Bon courage les gars, vous vous etes tellement acharnés à stériliser et intoxiquer les sols, et vous continuez...il m'a fallu à moi 12 ans pour ramener des sols foutus par 27ans de céréales en chimie à une activité biologique normale, c'est à dire des prairies qui s'autofertilisent par la biodiversité sans AUCUN autre apport, malgré un prélèvement annuel de 6 à 10 t de matière sèche/h.Ha oui! Aussi: depuis quelques centaines de milliers d'années,les herbivores sont conçus pour manger de l'herbe. Qu'est ce que de l'herbe? Un mélange TRES varié de plantes peuplé et traversé par de très nombreux animaux, de minuscules à très grands, toute l'année. tout ça ,ça s'appelle un écosystème, où on peut placer nos animaux à nous. C'est ça de l'herbe, et pas un semis de RGA saturé de nitrates.Avec ça vos be^tes seront au top production . Transformez vous meme vos produits de base, et gardez la valeur ajoutée. Les consommateurs n'attendent que ça!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier