Les charrues résistent à l’homologation routière

Raphaël Lecocq

Les charrues résistent à l’homologation routière
Grégoire-Besson

Le Système d’immatriculation à vie (Siv) va s’appliquer à certaines charrues le 1er janvier 2013. Mais certaines difficultés techniques persistent en matière d’attelage et de signalisation.

Le 1er janvier 2013 marquera la troisième et dernière étape du Système d’immatriculation à vie (Siv) appliqué aux véhicules agricoles. Après les tracteurs et les machines automotrices, c’est au tour des remorques (REA), semi-remorques (SREA) et Machines et instruments agricoles remorqués (MIAR) de passer par la case immatriculation et donc homologation routière. Cette réglementation ne concerne que les machines neuves mises en service à partir du 1er janvier 2013 et dépassant un Poids total autorisé en charge (Ptac) de 1,5 t.

Attelage et signalisation

La réception routière d’un véhicule ou « barré rouge » est du ressort des Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). Sa délivrance nécessite le respect de règles en matière d’attelage, de freinage et de signalisation. Les charrues concernées par la nouvelle réglementation posent quelques soucis aux constructeurs sur deux points que sont l’attelage trois points, non intégré dans le dispositif d’homologation, et les éléments de signalisation, dont la position réglementaire n’est pas compatible avec l’usage des charrues au champ. Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement et le ministère des Transports sont toujours en discussion.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires