Les clés pour comprendre de Terre d'Infos : le vote des agriculteurs

Clarisse Brillouet, étudiante à AgroParisTech

Les clés pour comprendre de Terre d'Infos :  le vote des agriculteurs

En cette période pré-électorale, le vote agricole intéresse les candidats.Cependant, cet électorat est très diversifié, ce qui le rend difficile à comprendre.

Le vote agricole représente 3 millions d'électeurs. Ce sont 600 000 actifs et de nombreux retraités.  Historiquement, cet électorat est à droite car il montre une volonté majoritairement interventionniste et exprime des méfiances quant aux politiques environnementales. Selon François Purseigle, sociologue et professeur à l'ENSAT, on assiste même aujourd'hui à une banalisation des arguments de l'extrême droite, due à l'appréhension du déclassement et de l'insécurité.

Quant aux prévisions, « il est très difficile d'établir une corrélation significative entre le lien à un syndicat et un vote » prévient François Purseigle. Les tendances sont toutefois variables selon les générations et les régions. La position au sein de la société locale influence le comportement électorale. Ainsi, lorsqu'ils sont minoritaires, ils  sont parfois comparables à un électorat ouvrier.

Les agriculteurs impliqués dans la vie politique et citoyenne

En France ce sont 12% des maires qui sont agriculteurs. Ils sont toutefois très peu représentés dans les conseils régionaux, pôles décisionnels importants.

Cette catégorie professionnelle ne représente que 3% des électeurs mais l'identité française est construite autour de la figure du paysan. C'est sans doute ce qui explique en partie les visites au Salon International de l'Agriculture de candidats aux présidentielles. Les votes ne sont donc pas si pré-déterminés...

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier