Les lauréats des trophées de l'agriculture durable : Bien vivre en production laitière, c'est possible !

Les lauréats des trophées de l'agriculture durable : Bien vivre en production laitière, c'est possible !

Bruno Le Maire a remis les prix aux lauréats 2011 des trophées de l'agriculture durable. La troisième édition des trophées a distingué l'Earl laitier du coteau de l'Aber, la FRCIVAM de Basse-Normandie et l'Institut coopératif du vin, en Languedoc Roussillon.

Créés en 2009 par le ministère en charge de l'agriculture en partenariat avec le Crédit Agricole, les Trophées de l'agriculture durable distinguent des initiatives d'une agriculture conjuguant productivité, respect de l'environnement et vigueur économique.

Deux catégories existent pour ce concours l'une à destination des exploitants agricoles, l'autre à destination des structures qui suscitent ou accompagnent les démarches des exploitants. Chaque catégorie est dotée d'un prix de 10.000 €.

L'édition 2011 a été marquée par une forte progression du nombre de candidatures, qui marque, selon le ministère « l'intérêt des agriculteurs pour le développement durable et la richesse des réponses qu'ils peuvent apporter à cet enjeu ». Après une première sélection de 34 dossiers en région trois lauréats ont été distingués par le jury présidé par l'écrivain Erik Orsenna .

Earl du coteau de l'Aber : une seule traite par jour

Dans la catégorie exploitants agricoles, le prix 2011 revient à l'Earl du coteau de l'Aber, située au coeur du Parc naturel régional d'Armorique. Installés dans le Finistère, à deux pas de la mer, Laurence et Erwan Le Roux ont mis en place un système de production laitière totalement innovant.

Depuis 10 ans, ils ne pratiquent qu'une seule traite par jour, croisent différentes races de vaches, synchronisent la production avec la pousse de l'herbe... Leur priorités : dégager un revenu suffisant, conserver du temps libre pour la famille, respecter l'environnement et rester maîtres de leurs choix.

Les éleveurs de l'association « Transhumance en Quercy », qui luttent contre les risques d'incendie par le pastoralisme collectif, et les maraîchers qui se sont lancés dans le projet GAMOUR ( Gestion Agroécologique des MOUches des légumes à la Réunion ) ont quant à eux reçu chacun une mention du jury.

FRCIVAM de Basse-Normandie : 150 bilans énergétiques effectués

Dans la catégorie structures d'accompagnement, le prix est décerné ex-æquo à la FRCIVAM de Basse-Normandie et à l'Institut coopératif du vin, en Languedoc Roussillon. La FRCIVAM est distinguée pour la réalisation de 150 bilans énergétiques très poussés dans des exploitations agricoles de Basse-Normandie. Cette action a permis de sensibiliser les agriculteurs et de valoriser les systèmes d'élevage plus durables, basés sur l'herbe notamment.

L'Institut coopératif du vin est également récompensé pour les formations, audits et diagnostics réalisés dans les caves coopératives de la région Languedoc-Roussillon afin de mieux prendre en compte l'environnement et les impacts sociaux dans le développement économique de ces structures.

Le groupement régional des producteurs et transformateurs de châtaignes et marrons de Corse s'est aussi vu décerner une mention du jury pour la création d'une AOC Farine de châtaigne Corse, initiative qui est un exemple à suivre en matière de réactivation et de valorisation d'une filière traditionnelle.

Source Ministère de l'Agriculture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier