Les prix agricoles à la production sont en recul sur un an

Les prix agricoles à la production sont en recul sur un an

Les prix des produits agricoles à la production ont reculé de 1,5% en décembre, sur un an, sous l'effet de la baisse des cours des céréales, des légumes et des oeufs, mais ceux des produits alimentaires sont en hausse de 0,5%, a annoncé mercredi le ministère de l'Agriculture.

L'offre abondante en blé tendre, la concurrence accrue à l'exportation et la remontée de l'euro face au dollar ont pesé sur les cours des céréales, qui étaient en baisse de 11% en décembre en glissement annuel, selon le bulletin statistique d'Agreste. Les cours des oléagineux (+10,5%) et des fruits (+2,1%) progressent eux, mais à un rythme moins soutenu que les mois précédents. Les cours des légumes amplifient leur recul sur un an, -15,5%, sous l'effet d'un déséquilibre entre une offre précoce due à un hiver trop doux et une demande insuffisante sur les étals. Les cours sont notamment "pénalisés par le recul des cours de la salade, des endives et surtout du chou-fleur", et ce "malgré une réorientation vers la transformation pour le chou-fleur ou des destructions sur pied pour la salade", souligne Agreste. Avec une hausse de 0,7% les vins progressent sur un an, tirés par les prix des vins d'appellation (+1,5%) qui compensant le recul des cours des autres vins (-1,1%).   

Les cours du bétail se maintiennent légèrement au-dessus de ceux de décembre 2014 mais demeurent inférieurs à la moyenne 2010-2014 des prix de décembre, particulièrement pour les porcs.  Quant aux oeufs, leurs prix ont reculé de 12,2% en décembre, par rapport aux prix élevés atteints en décembre 2014 à la suite de la bonne tenue du commerce extérieur d'ovoproduits. Les prix à la consommation des produits alimentaires ont eux légèrement progressé de 0,6% en décembre, tandis que ceux des boissons non alcoolisées étaient en repli de 0,6%. Les prix des légumes ne répercutent que très légèrement la baisse des cours à la production avec une baisse de 0,5%.

Source Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier