Loi de modernisation de l'économie : Agriculteurs et industriels réclament des garanties

SC

La Fnsea et l'Association nationale des industries alimentaires (Ania) ont plaidé, lors d'une entrevue avec Nicolas Sarkozy, pour l'obtention de garanties face aux distributeurs, dans le cadre de la loi de modernisation de l'économie.

La loi de modernisation de l'économie, qui a pour ambition de faire baisser les prix des produits de grande consommation, permettrait notamment aux fournisseurs et à la grande distribution de négocier librement les prix. La Fnsea et l'Ania craignent que les petites entreprises de l'agroalimentaire et les agriculteurs ne résistent pas à la pression des grandes surfaces.

Ce matin, lors d'une rencontre avec Nicolas Sarkozy, ils ont réclamé des amendements à la loi pour obliger les distributeurs à justifier sur facture les différents services qu'ils proposent à leurs fournisseurs. La grande distribution considère au contraire que le texte ne doit pas détailler « ligne par ligne » les « contreparties » qu'ils proposent en échange de la liberté qu'ils ont obtenu de négocier les tarifs avec leurs fournisseurs.

Le président de l'Ania, Jean-René Buisson, n'a pas exclu qu'agriculteurs et industriels « passent à une phase plus dure » si les amendements parlementaires, déposés par des députés UMP, n'étaient pas adoptés. Le projet de loi doit être examiné par la Commission économique de l'Assemblée nationale à partir du 14 mai avant d'être débattu en séance publique à partir du 27 mai.


Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier