Lycée de Somme-Suippe : Jouer la carte de la prévention !

LYCEE DE SOMME-SUIPPE

La Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile (BPDJ), unité de Gendarmerie, est intervenue à deux reprises au Lycée Professionnel et Technologique de Somme-Suippe devant les élèves des classes de 4ème-3ème, afin de mener des actions de prévention autour des « jeux dangereux » et des drogues.

Le Vendredi 15 Octobre 2010, la BPDJ est intervenue auprès des élèves de 4ème et 3ème au sujet des « jeux dangereux » afin de les sensibiliser sur les nouveaux comportements à risques rencontrés chez les jeunes et notamment dans les quartiers ou dans les établissements scolaires : « jeu du foulard », « jeu du petit pont », « jeu de l'étouffement »,...
Le dialogue s'est très vite installé et les gendarmes ont pu répondre aux nombreuses questions des élèves. La Brigade a réussi à faire réfléchir les élèves par la diffusion d'images « choc » et en leur relatant des expériences vécues par le biais de leur métier !
Une seconde intervention a eu lieu le Jeudi 21 Octobre 2010 auprès de la classe de 4ème. Le sujet de cette séance étant les drogues et les conduites addictives. Au programme, présentation des différentes drogues, de leurs aspects, de leurs conséquences, du phénomène de dépendance,… Les élèves, bien qu'impressionnés par l'uniforme, se sont montrés ouverts et à l'écoute.
Ces interventions sont complétées tout au long de l'année par un travail au quotidien de l'équipe éducative du lycée.
Prochainement, la Brigade reviendra au Lycée Professionnel et Technologique de Somme-Suippe pour une intervention sur un thème qui touche également la jeunesse actuelle : les nouvelles technologies et Internet.

Alexandre M. (élève de 3ème) témoigne : «La BDPJ est venue nous parler des violences : les différents types de violence (la violence verbale, morale, sexuelle,…) et les sanctions encourues. J'avais déjà entendu parler de l'existence de ces violences, mais avec le discours des gendarmes, je me suis aperçu que certains de nos actes qui peuvent nous paraître anodins, sont en fait des actes de violence qui peuvent être sanctionnés (prison,…). Cette intervention m'a vraiment marqué et je pense que ça nous servira de leçon à tous. Ensuite, le dialogue s'est porté sur nos ressentis de la vie au lycée. Cette intervention était aussi un rappel de l'exposé fait par des élèves en septembre dernier : « Stop le silence, balance la violence ! » »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires