Manifestation : Journée Creuse morte

Les agriculteurs ont levé mercredi soir quatre des cinq barrages qui bloquaient depuis 9 h les principaux axes routiers du département de la Creuse dans le cadre d'une journée « Creuse morte » à l'appel de syndicats agricoles.

A Guéret, environ 150 agriculteurs, protestant contre l'absence d'aides pour la profession, s'étaient réunis mercredi en milieu d'après-midi devant la préfecture. Après avoir rencontré le préfet de la Creuse, qui ne leur a fait aucune annonce, des échauffourées ont éclaté entre les manifestants et les forces de l'ordre au cours desquels deux agriculteurs ont été légèrement blessés. Les manifestants se sont dispersés mercredi en début de soirée.

Cinq barrages constitués de bottes de pailles et pour certains de tracteurs avaient été dressés le matin sur les axes routiers permettant l'accès en Creuse, dont les plus importants étaient situés sur la RN145, qui traverse le département d'est en ouest, reliant notamment la A71 et la A20.

Des banderoles, sur lesquelles on pouvait lire «Pas de pays sans paysans» ou «Pas de paysans sans revenus», alertaient sur la situation des agriculteurs, dénoncée par la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) et les Jeunes Agriculteurs (JA).

Les agriculteurs du département, essentiellement des producteurs ovins, bovins et laitiers, réclament des aides pour leurs différentes filières.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier