Marché des céréales : Un rapport USDA sans surprise

Marché des céréales : Un rapport USDA sans surprise

Le dernier rapport de l'USDA publié vendredi dernier n'a pas eu d'effet sur le marché. Dans les grandes lignes les fondamentaux restent inchangés avec une situation mondiale tendue.

D'après le dernier rapport de l'USDA, la production mondiale de blé pour la campagne 2010-2011 se situerait à 646,5 millions de tonnes (682,1 Mt en 2009-2010). Une estimation en hausse de plus de 3,5 Mt par rapport à celle du mois dernier.

Pour le maïs, l'USDA révise en hausse de 2 Mt son estimation de la production mondiale en 2010-2011, à 820,7 Mt, avec des récoltes plus importantes que prévu , notamment en Inde, au Canada et en Ukraine.

La semaine passée, c'est toujours le retrait d'une partie de la production australienne de blé qui a animé le marché mondial. La dégradation qualitative pourrait ainsi réduire l'offre meunière australienne de 5 Mt, sur un marché déjà sous tension.

Concernant le maïs, le sujet actuel concerne la politique américaine en matière de défiscalisation de l'éthanol pour 2011. Il semblerait, d'après les dernières informations, que celle-ci soit maintenue pour 2011 entre 45 cents/gallon (niveau actuel) et 36 cents/gallon. Cette décision a, bien entendu, de l'importance pour la filière éthanol et par conséquent pour les prix du maïs sur 2011.



Collecte française de maïs révisée à la baisse

En France, FanceAgriMer a publié son bilan mensuel de décembre. Par rapport au mois dernier, la collecte de blé est révisée à la hausse à près de 32,3 Mt (+175.000 tonnes par rapport au mois dernier). Les ventes sont également revues à la hausse que ce soit sur l'Union européenne (+ 170.000 tonnes) ou sur pays tiers (+ 100 000 tonnes). Au 7 décembre, les prix du blé français restaient élevés (243,45 €/t fob Rouen, soit 325,3 $/t), avec un taux de parité euro/dollar de 1,33.

En maïs, la récolte est au contraire revue à la baisse de 150.000 t. Elle s'établit désormais à 11,8 Mt pour une production légèrement en deçà de 13,5 Mt. Au regard de l'évolution récente des prix des céréales, le maïs regagne de la compétitivité dans la fabrication pour alimentation du bétail. Les utilisations pour ce débouché sont ainsi revues à la hausse de 100. 000 t à 3,2 Mt.

Enfin, les exportations de maïs sont revues à la hausse de 120 kt pour s'établir à 5,15 Mt, nettement en deçà de la performance de l'an passé. « Ce niveau dépendra des volumes importés des Pays Tiers (ou d'Europe Centrale et du Sud Est) par nos principaux clients, les Pays-Bas et la Péninsule Ibérique » précise l'Agpm dans sa lettre économique. Le stock de report s'établirait ainsi à 2,26 Mt, en net recul par rapport au mois dernier.

Au 7 décembre, les cours du maïs s'échelonnaient entre 218,65 €/t fob Atlantique (292 $/t) et 219,65 €/t fob Rhin (293,5 $/t).


Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier