Météo : En avril, la température monte, le déficit hydrique se creuse

Le mois d'avril 2010 a été plus chaud que la moyenne, avec des précipitations quasi inexistantes. La température moyenne mensuelle dépasse douze degrés, deux degrés au dessus des normales saisonnières.

Durant le mois d'avril, les températures se situent au dessus des normales saisonnières, sur l'ensemble du territoire, avec des températures quasi estivales en fin de mois. Pour le deuxième mois consécutif, les précipitations sont déficitaires par rapport à la normale, annonce également le ministère dans sa note de conjoncture (Agreste). Toutes les régions sont concernées par ce manque d'eau, et le Sud-Ouest est la région dont le déficit est le plus important, avec un niveau d'eau qui n'arrive qu'au tiers de la normale.

Si l'on considère les deux derniers mois, les précipitations cumulées sont inférieures à la normale sur la quasi totalité du territoire. Là encore, ce déficit s'observe essentiellement dans le sud-ouest et l'extrême sud-est, et dans une moindre mesure, sur une grande partie de la moitié nord de pays. Les secteurs excédentaires se concentrent sur les Pyrénées-Orientales, le couloir rhodanien et la moitié nord de la Corse.

Le niveau des réserves utiles des sols en eau continue de baisser, et se situe en dessous du niveau normal sur la plus grande partie du territoire, avec des zones critiques situées aux alentours de Toulouse et de Saint-Étienne. A l'inverse, le niveau reste encore au dessus des normales sur un petit quart sud-est de l'hexagone.

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier