Météo : Un mois de juillet chaud et sec

SC d'après Agreste

Les températures moyennes de juillet ont été supérieures aux normales saisonnières sur l'ensemble du territoire et les précipitations déficitaires, notamment dans le sud-est.

La température moyenne mensuelle de juillet est de 22 degrés, et se situe deux degrés au dessus de la normale. Les températures de la première quinzaine de juillet ont été les plus élevées, avec un pic le 9 juillet, où la température moyenne de la France métropolitaine dépasse les 25 degrés. Les écarts aux normales sont plus importants sur l'Est de pays, avec des valeurs dépassant les quatre degrés.

Par rapport aux normales saisonnières, les précipitations de juillet sont, quant à elles, déficitaires sur la quasi totalité du territoire, avec un déficit moyen de -25 %. Les régions du sud-est accusent les plus
gros déficits (-85 %). Seules, les régions du nord-est, ont des précipitations très légèrement excédentaires.

Depuis le mois de mars 2010, les précipitations cumulées sont inférieures à la normale saisonnière sur la plus grande partie du territoire. Les déficits se concentrent essentiellement dans le nord, sur la façade Atlantique, ainsi que dans le Gard et l'Hérault. Les excédents se situent sur le massif central, les Pyrénées Orientales, la Corse et surtout les Bouches du Rhône et le Var.

Après être remonté en juin, le niveau des réserves utiles des sols en eau redescend en juillet, et devient déficitaire sur la quasi totalité de la métropole. Les écarts négatifs par rapport à la normale sont les plus importants dans la moitié sud des Vosges, et les départements de l'Ain et de Seine-Maritime. Seules, quelques zones situées dans le Limousin, la moitié nord de l'Auvergne et les frontières sud-est du pays, sont encore au dessus des normales

Source Agreste

Publié par SC d'après Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires