Michel Portier : « Le budget de la PAC est le garant de notre autonomie alimentaire »

Agritel Agritel

Michel Portier : « Le budget de la PAC est le garant de notre autonomie alimentaire »
"Pour la filière agri-industrielle, une réduction trop drastique de ce budget aurait de graves conséquences."

Pour Agritel, la remise en cause du budget de la Politique Agricole Commune (PAC) dans le cadre de la renégociation du budget européen revient à remettre en cause la viabilité économique du monde agricole, et supprimer la protection des prix alimentaires.

Le budget européen est actuellement renégocié pour la période 2014 /2020, avec en première ligne celui de la PAC qui représente à lui seul 44 % du budget total. « Ces 44% sont justifiés, car c’est le seul secteur qui affiche une réelle efficacité et cohérence en termes de politique européenne », précise Michel Portier, directeur d’Agritel.

Pour la filière agri-industrielle, une réduction trop drastique de ce budget aurait de graves conséquences. Selon Michel Portier, elle entraînerait une perte de compétitivité, et un impact significatif sur la balance commerciale française. « N’oublions pas que la filière contribue pour plus de 11 milliards d’euros dans la balance commerciale française, largement déficitaire dans son ensemble ». La réduction du budget de la PAC peut donc aller jusqu’à remettre en cause la viabilité du monde agricole.

A l’échelle mondiale, 85 % des volumes produits par l’agriculture sont vendus à des prix inférieurs aux coûts de production. «Les secteurs agricoles sont soutenus car ce sont des priorités nationales. L’accès à l’alimentation est un droit fondamental » ajoute Michel Portier.

La révision du budget de la PAC concerne aussi les citoyens européens. « Se désengager de ce secteur, ce serait mettre en difficulté un pan entier de notre économie, avec pour conséquences presque immédiates une flambée des prix des denrées alimentaires pour les ménages français, à moyen terme une explosion du chômage, et probablement un éclatement de la zone euro », analyse Michel Portier.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 4

youyou

@cscn12 j ai deja lu un message de toi disant que tu ne fais qu'une application de pesticide sur blé , c a peine croyable et dans tout les cas tu es alors l'archi minorité , je pense que fondamentalement dadada a raison , et evidemment il y a des gens qui font de leur moieux pour concilier environnement et productio mais il s'agit d'une ultra minorité , les chiffres ont la tete dures , les utilisations de pesticides ne baissent pas en france , nous sommes le prmier consommateur europeen ( enfin un domaine ou l'on est premier youpi ) , nous avons les charges de structures les plus elevés en europe et la pac a conduit a ca
et quand un ministre parle d'agroecologie il est ptis pour une andouille par la fnsea , tu vois le chemin sera long
tu parles bien vite d'agriculture biologique d'opposition avce pollueur, il n'en est pas question dans les coms ni dans l'article
quand au budget de la pac je crois a titre personnel qu'il doit etre augmenté massivement que l'agriculture est notre or noir mais pas a n'importe quel prix , il doit y avoir des primes pour orienter le modele de production ( et on voit avec le verdissement que les lobbys abusent) et maintenir un bon niveau de revenu au paysans

cscn12

a dadada: en quoi maintenir la Pac detruit la planete???? il faudra que les ecolo comprennent qu'il n'y a pas que d'un coté l'agriculture biologique et de l'autre l'agriculture industrielle poluante!! entre les deux il y a beaucoup de monde qui essaye de survivre avec des systèmes qui prennent en compte l'environnement mais qui permettent aussi de vivre............

dadada

@moimeme
il y a des gens qui attendent de prendre le mur a 180km/h pour tourner et d'autres qui envisagent d'autres solutions un peu avant de se prendre le mur
qui peut encore croire que la croissance sera infinie ? dans un monde aux ressources finies
tu parles decroissance sans en connaitre la definition visiblement
tu crois reellement que tout continueras comme ça , que tu pourras balancer ton ammonitrate quand le fuel sera a 3 euros/l
tu croiras que tu vivras longtemps avec sur terre quand au 15 aout on a consommé les ressources que l'on aurait du consommer dans l'année , je te comprends c'est tres dur de changer la maniere dont on vit, de dire que le modele qui nous a biberonné pendant des années va bientot prendre fin , le plus faile et le moins intelligent c'est de continuer tete baissée
la verité c'est que d'ici 20 peut etre 30 ans ou 40ans le monde va basculer et l'adaptation sera contrainte et forcée , mais sans doute fais tu parti de ces agriculteurs soit disant connaisseur de la nature qui considerent pourtant qu'apres eux le deluge ( consommation de toutes les ressources en 100 ans , pollutions massives , rechauffement climatique) tu te voiles la face mais tous les clignotants sont au rouge et dans ce systeme les 1ers sacrifiés seront les paysans

moi meme

qui s'en soucie . la decroissance rien que la decroissance priorite incontournable de ce gouvernement bien loin des realites du terrain et des difficultes economiques des agris .du bio du bio du bio .comme disait coluche dites moi ce dont vous avez besoin je vous dirai comment vous en passer .ras le bol .les patrons manifestes avec raison . taxes csg crds allez une couche de plus en janvier .en tout cas je refuse tout investissement autant aller au suicide financier.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires