Miel : Frelon et Cruiser dans le collimateur des apiculteurs

SC

Pour protéger leurs abeilles, les apiculteurs demandent que le frelon asiatique soit classé comme nuisible et s'opposent au renouvellement de l'autorisation de l'insecticide Cruiser.

Les abeilles seraient menacées par le frelon asiatique (Vespa velutina), débarqué dans le sud-ouest de la France en 2005, et qui prolifère à un rythme inquiétant : son développement s'est accéléré en Aquitaine à partir de 2007. « Il remonte d'une centaine de kilomètres par an et d'ici deux ans, il sera à Paris», estime Henri Clément, président de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf). Il demande que le frelon asiatique, qui tue les abeilles afin de nourrir ses larves, soit classé comme nuisible.

«A partir de 5 à 6 frelons devant une ruche, ça devient catastrophique», souligne l'Unaf qui dénonce le manque de réactivité des pouvoirs publics. Ce frelon commence également à envahir les marchés en plein air, faisant fuir la clientèle. Sa piqûre est particulièrement douloureuse.

Un recours contre le Cruiser

Les apiculteurs accusent également un insecticide, le Cruiser, d'être responsable de la mortalité des abeilles. L'Unaf annonce qu'elle va déposer un recours en Conseil d'État contre le renouvellement de l'autorisation de ce produit. Cet insecticide, utilisé en enrobage de semences de maïs, a vu son autorisation prolongée jusqu'en mai 2009 en France alors que l'Allemagne, l'Italie et la Slovénie ont retiré leur autorisation.

Pour 2008, la production française de miel est estimée à 20.000 t, soit 2.000 de plus qu'en 2007. Cette augmentation aurait du être plus importante en raison de conditions climatiques plus favorables, estime l'Unaf. De fortes mortalités hivernales ont réduit le nombre de colonies d'abeilles avec des pertes plus élevées dans les régions de grandes cultures qu'en montagne.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier