Ministère de l'environnement : Une suspension des subventions à FNE à l'étude

La ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a demandé à ses services « d'étudier » une éventuelle suspension des subventions à France Nature Environnement (FNE), après la campagne d'affichage choc de la fédération écologiste.

La ministre a été interpellée en ce sens par le député UMP des Côtes-d'Armor Marc Le Fur, après le lancement en février de cette campagne imputant notamment le phénomène des algues vertes à l'élevage intensif. « Sensible à votre requête, j'ai aussitôt demandé à mes services d'étudier ces éléments », a indiqué Mme Kosciusko-Morizet dans une lettre adressée au député.

L'Association pour le maintien de l'élevage en Bretagne a salué cette démarche, estimant dans un communiqué que « le soutien public à cette organisation est clairement remis en cause ».

Au plus fort de la polémique, qui avait éclaté mi-février en marge du Salon de l'agriculture à Paris, Mme Kosciusko-Morizet avait pourtant souligné « le droit d'expression » des associations environnementales, estimant que « c'est un principe fondateur du Grenelle de l'Environnement ».

Benoît Hartmann, porte-parole de FNE, a assuré vendredi n'avoir « pas eu de signaux négatifs sur le financement public » de la fédération, qui regroupe 3.000 associations de protection de l'environnement. « Nous sommes reconnus d'utilité publique depuis près de 40 ans », a-t-il rappelé.

La subvention du ministère de l'Ecologie à FNE a représenté en 2009 environ 1,05 million d'euros, soit 38,8% du budget de la fédération, selon des chiffres publiés sur le site de FNE.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier