Monde : Des craintes malgré une récolte céréalière record

SC

La production céréalière mondiale devrait enregistrer un nouveau record cette année, indique la FAO. Mais la crise financière pourrait déclencher des crises alimentaires encore plus graves que celles que nous avons vécues.

Dans sa publication « Perspectives de l'alimentation », la FAO estime que la production céréalière mondiale devrait permettre de couvrir les besoins d'utilisation prévus à court terme tout en facilitant la reconstitution des stocks mondiaux fortement entamés. Cependant, la crise financière en cours aura un impact négatif sur le secteur agricole de nombreux pays, notamment dans le monde en développement.

“La récolte céréalière record de cette année et la récente baisse des prix alimentaires ne doivent pas créer un faux sentiment de sécurité”, souligne Concepción Calpe, un des principaux auteurs du rapport. A titre d'exemple, si la volatilité des prix et la situation actuelle des liquidités se prolongent en 2008/09, les semis et la production pourraient en être affectés au point qu'on assisterait à une nouvelle flambée des prix en 2009/10, qui déclencherait des crises alimentaires encore plus graves que celles que nous avons vécues récemment.

Des prévisions de semis à la baisse

“La crise financière des derniers mois a amplifié les mouvements des prix à la baisse, contribué à resserrer les marchés du crédit, et accru l'incertitude quant aux perspectives de l'an prochain, ce qui a poussé de nombreux producteurs à adopter des décisions de semis très conservatrices« , explique Mme Calpe.

Le rapport souligne que le redressement de la production céréalière a eu lieu pour l'essentiel dans les pays développés où les agriculteurs étaient mieux placés pour réagir face aux prix élevés. Les pays en développement, en revanche, ont été fortement limités par des contraintes au niveau des approvisionnements du secteur agricole.

Par ailleurs, la FAO souligne que le recul des cours internationaux des matières premières ne s'est pas encore traduit par une baisse effective des prix des denrées alimentaires dans la plupart des pays à faible revenu.

Source FAO

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier