Monde : La crise alimentaire n'est pas terminée

SC

Dans les pays pauvres qui ne sont pas importateurs nets de nourriture, les prix alimentaires demeurent obstinément élevés, en dépit d'une bonne production céréalière mondiale en 2009.

Malgré une forte diminution des prix alimentaires mondiaux depuis leur niveau record de 2007-2008, les prix du blé et du maïs se sont raffermis en octobre et les prix du riz à l'exportation sont nettement supérieurs aux niveaux d'avant la crise, fait remarquer la FAO dans son dernier rapport sur « les Perspectives de récolte et situation alimentaire ».

« Pour les plus démunis de la planète qui consacrent jusqu'à 80% de leur budget familial à la nourriture, la crise des prix alimentaires n'est pas terminée », regrette le Sous-Directeur général de la FAO, M. Hafez Ghanem. « Accroître les investissements dans le secteur agricole des pays en développement est désormais une priorité mondiale pour combattre la pauvreté et la faim », estime-t-il.


Une grave insécurité alimentaire pèse sur 31 pays

Une grave insécurité alimentaire pèse notamment sur 31 pays qui ont besoin d'une aide d'urgence. La situation est particulièrement critique en Afrique de l'Est, où 20 millions de personnes nécessitent une aide alimentaire à cause de la sécheresse et des conflits, souligne la FAO.

Selon le rapport, la production céréalière en Afrique de l'Ouest sera en baisse en 2009 par rapport à la bonne récolte enregistrée l'année dernière. Les pluies inférieures à la moyenne ont contraint à réensemencer dans de nombreuses parties de la région et ont provoqué des pertes de bétail au Mali, au Tchad et au Niger. De même, les prix des céréales dans la région demeurent nettement supérieurs aux niveaux d'il y a deux ans, avant la flambée des prix alimentaires.

Pour ce qui est de l'Afrique australe, la FAO indique qu'en dépit de la bonne récolte céréalière en 2009, la persistance des prix alimentaires élevés dans plusieurs pays a des retombées sur la sécurité alimentaire.


Production record en Afrique du Nord

En revanche, la production totale de blé devrait atteindre en Afrique du Nord un nouveau record de 21,5 millions de tonnes, contre 14,3 millions de tonnes en 2008, lorsque la récolte avait énormément souffert de la sécheresse.

S'agissant de l'Asie, l'Organisation observe que les perspectives de production de riz de 2009 se sont détériorées depuis juillet, compte tenu de pluies de mousson irrégulières dans le principal pays producteur de riz, l'Inde, et des catastrophes naturelles survenues dans d'autres pays tels le Japon, la République de Corée et le Sri Lanka.

Source FAO

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier