Mortalité des abeilles : Trois classes d'insecticides sur la sellette

S C avec AFP

Mortalité des abeilles : Trois  classes d'insecticides sur la sellette

La Commission européenne pourrait proposer d'interdire l'utilisation de certains insecticides après les conclusions "inquiétantes" rendues mercredi par l'autorité européenne de sécurité des aliments(EFSA)sur leur impact létal pour les abeilles.

Les molécules incriminées

Les néonicotinoïdes sont une classe d'insecticides agissant sur le système nerveux central des insectes. Les scientifiques de l’EFSA ont identifié un certain nombre de risques associés à trois types de néonicotinoïdes, pour leur action sur  la survie et le développement des colonies d’abeilles : la clothianidine, de l’imidaclopride et du thiaméthoxame.

"Des risques aigus ont été identifiés pour l’utilisation de la clothianidine et de l’imidaclopride sur certaines cultures qui attirent les abeilles" déclare l'EFSA, concernant l'exposition au pollen et au nectar. En ce qui concerne l'exposition à la guttation (apparition de gouttelettes d'eau aux extrémités ou aux bords des feuilles, ndlr), la seule évaluation des risques ayant pu être finalisée concerne le maïs traité avec du thiaméthoxame. "Dans ce cas, les études sur le terrain démontrent un effet aigu sur les abeilles exposées à la substance par la voie de la guttation" conclut l'EFSA.

Suite aux conclusions de l’EFSA, la Commission européenne a demandé, par courrier, au groupe allemand Bayer et au suisse Syngenta, producteurs des pesticides incriminés, de réagir aux conclusions de cette étude avant le 25 janvier. La Commission européenne a également décidé d'inscrire le sujet à l'ordre du jour de la réunion du comité permanent de l'UE prévue le 31 janvier. "La Commission, avec les Etats membres, prendra les mesures qui s'imposent", a conclu le porte-parole de la Commission.

Des États membres ont déjà pris des mesures au plan national. La France a ainsi retiré le 29 juillet l'autorisation de mise sur le marché (AMM) du Cruiser OSR utilisé en traitement de semence pour le colza. Reste son usage pour le maïs qui, bien que contesté, n'a pas été à ce stade interdit.  L'Italie et l'Allemagne interdisent l'usage des pesticides incriminés seulement pour le maïs, les Pays-Bas pour traiter les plantes qui attirent les abeilles, et la Slovénie pour toutes les plantes.

L'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) a demandé jeudi le retrait du marché de tous les pesticides épinglés par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), rappelant qu'il en va de la "survie des abeilles et des pollinisateurs sauvages" essentiels pour la production alimentaire.

Syngenta et Bayer contestent les conclusions de l’EFSA 

De son côté,  Bayer CropScience, maintient que « ses produits ne présentent aucun risque inacceptable". "Bayer CropScience s'engage à une utilisation responsable des néonicotinoïdes" et investit dans un programme destiné à réduire leurs effets sur les abeilles, a encore affirmé l'entreprise qui rappelle que la recherche a montré que plusieurs autres  facteurs étaient responsables du déclin de la population des abeilles, notamment le Varroa.

L'agrochimiste suisse Syngenta conteste de son côté les conclusions de l'EFSA.  " L'EFSA s'est trouvée sous pression politique pour produire une évaluation hâtive et insuffisante", a déclaré John Atkin, le directeur opérationnel de Syngenta. Le rapport n'a pas tenu compte des études scientifiques exhaustives qui ont précédées le lancement des néonicotinoïdes, ni des rapports de surveillance effectués dans les champs sur plusieurs années, selon le groupe suisse. « Ce rapport n'est pas digne de l'EFSA et de ses scientifiques",  ajoute John Atkin.  

Une interdiction des néonicotinoïdes pourrait menacer 50.000 emplois et se traduire par une perte économique de 17 milliards d'euros à travers l'Europe sur les cinq prochaines années, selon l'agrochimiste bâlois.

Sur le même sujet

Commentaires 1

polos10

questions aux apiculteurs pourquoi les abeilles ne butines plu les fleurs mais les feuilles dans les luzerne pois de printemp dans les colza absence totale depuis plu de 5 annee

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier