Multisons à Moisdon-la-Rivière : totale incompréhension des riverains !

Loire-Atlantique Agricole www.agri44.fr

Multisons à Moisdon-la-Rivière :  totale incompréhension des riverains !
Réunis lundi, les exploitants riverains ont découvert l’ampleur de la manifestation. Des actions ont été programmées pour que la rave-party soit annulée. © FNSEA 44

Les exploitants sont extrêmement inquiets sur les conséquences de la rave-party prévue à Moisdon-la-Rivière du 27 au 29 septembre prochain. Ils exigent son annulation auprès du Préfet.

Les agriculteurs de Moisdon-la-Rivière ont appris depuis peu, et à leur grande surprise, qu’une rave-party va avoir lieu du 27 au 29 septembre prochain sur leur commune. « Ce rassemblement, organisé par l’association Multisons 44, a été autorisé par le Préfet sans que le maire en soit averti et par conséquent sans son accord », s’inquiètent vivement les exploitants voisins réunis lundi soir pour échanger sur le sujet. « Nous, n’avons même pas été informés d’un tel rassemblement, ce n’est pas normal ! Nous avons juste entendu des bruits et en creusant un peu plus la question, on s’est rendu compte, à 10 jours de l’événement, que plus de 5 000 personnes sont attendues ! Le préfet cautionne mais les riverains ne sont même pas consultés pour pouvoir au minimum anticiper et déplacer leurs animaux, c’est irresponsable de sa part ! »

Incompréhension totale

Les exploitants sont fortement remontés et formellement opposés à la tenue de cette rave-party. L’incompréhension est totale.
Incompréhension d’abord au-tour des contraintes inhérentes à l’organisation de tels événements. « Nous qui organisons régulièrement des fêtes d’importance connaissons parfaitement les règles de sécurité, qui sont chaque année de plus en plus lourdes. Comment est-il possible qu’en si peu de temps, les organisateurs de ce festival aient répondu à toutes les exigences en termes de sécurité ? Sommes-nous tous égaux devant ces règles ? », soulignent les agriculteurs locaux, qui s’interrogent également sur la mise à disposition gratuite de tout un service de sécurité et de pompiers sur les deux jours de la manifestation.
Incompréhension autour des incidences liées à la présence de milliers de personnes et de tous leurs équipements musicaux qui provoqueront des nuisances de toutes sortes, à la fois pour les riverains mais aussi pour les agriculteurs et leurs moyens de production. « La question du bien-être animal, qui est si souvent pointé du doigt par la réglementation, est-elle prise en considération dans ce cas présent ? Quand on sait que les murs d’enceintes peuvent générer un bruit entendu sur plus de trente kilomètres de distance, cette démesure aura nécessairement des incidences. »
Les éleveurs ne comprennent pas non plus pourquoi l’État autorise de tels événements sur des terrains agricoles exploités, qui sont loin d’être des « zones désertiques », alors que l’État détient des terrains qui pourraient accueillir ce type de manifestation.

Demande d’annulation

La FNSEA 44 et JA44 ont par conséquent adressé cette se-maine un courrier au Préfet en soutien aux agriculteurs impactés pour faire part de leur incompréhension et pour de-mander l’annulation de ce rassemblement Multisons à Moisdon-la-Rivière.
Dans leur courrier, les syndicats ont bien précisé qu’ils « ne manqueront pas de saisir les autorités compétentes en cas de constatations d’effets sur les animaux (crises cardiaques, effarouchement, divagations, pertes de rendement, …) ou de dégradations sur les parcelles situées autour du site prévu. »
Lundi, les discussions entre agriculteurs ont donc été vives et les craintes légitimes. Il a même été programmé des actions d’opposition pour empêcher le déroulement de cette rave-party. Les agriculteurs préféreraient en rester là, évidemment rien ne sera fait si le préfet revient sur sa décision et annule ce rassemblement.

Delphine Barel

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier