Nord/Pas-de-Calais : Début d'une étude sur l'exposition des agriculteurs aux pesticides

L'association de surveillance de la qualité de l'air Atmo pour le Nord/Pas-de-Calais a entamé fin mars le premier programme français de mesure des pesticides au domicile des agriculteurs.

Atmo a une expertise reconnue pour les mesures de qualité de l'air intérieur des logements et bénéficie du soutien du conseil régional et de l'Agence de l'environnement et de maîtrise de l'énergie (ADEME).

Ce programme de deux ans « a pour but de connaître les transferts de pesticides de l'extérieur vers le domicile », a précisé la responsable de communication Céline Derosiaux. Les résultats seront rendus publics début 2013.

Les mesures sont effectuées chez 20 exploitants volontaires, choisis en proportion de chaque type d'agriculture dans la région (polyculture, grande culture, maraîchage, différents élevages, bio).

Elles se déroulent durant les principales périodes d'épandage de produits phytosanitaires : les capteurs sont placés dans les pièces de vie ainsi que dans le local de stockage des produits phytosanitaires et à l'extérieur, pour comparer. Parmi les 31 molécules étudiées, figurent le golpel, fipronil, dieldrine, diazinon, carbaryl, chlordane et lindane.

Au niveau sanitaire, une étude, « Agrican », est menée par ailleurs depuis
2005 dans douze départements par la Mutualité sociale agricole sur les liens entre les pesticides et les maladies développées par les agriculteurs.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier