OGM : Bruxelles échoue à forcer la main à la France et à la Grèce

Les experts des pays de l'UE réunis à Bruxelles au sein du Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale « ne sont pas parvenus à trouver une majorité qualifiée en faveur ou contre les demandes faites à la France et à la Grèce de lever les mesures d'urgence » empêchant la culture du maïs OGM (MON810).
Lors de ce vote, 9 pays sur 27 totalisant 123 voix ont soutenu la demande de la Commission. 16, totalisant 190 voix, ont voté contre ou se sont abstenus et deux Etats, l'Allemagne et Malte, n'ont pas pris part au vote.
La Commission européenne a en conséquence annoncé sa décision de demander l'arbitrage des ministres. Dans ce cas, elle doit « sans plus tarder » présenter une proposition et les pays de l'UE devront se prononcer dans les trois mois.

« Ce n'est pas la première fois que la Commission essaye de forcer la main aux Etats. Elle n'a pas compris que ni les Etats ni les consommateurs n'en veulent (...) Le défi est maintenant d'obtenir au Conseil (des ministres) une majorité suffisante pour rejeter sa proposition », a affirmé Monica Frassoni, co-présidente du groupe des Verts au Parlement européen.

Au cours de la réunion des experts lundi, l'EFSA a dit « avoir des interrogations » sur les risques de la culture du MON810 pour l'environnement et avoir demandé des réponses à la société américaine. Or la suspension de la culture en France a été décidée à cause des « inquiétudes sur la question de la dissémination » et de ses effets sur la faune, la flore et les écosystèmes, a rappelé jeudi dernier François Fillon.

Pour sa part, Philippe Gracien, porte-parole des professionnels des semences et de la protection des plantes estime qu'« au regard des défis alimentaires et environnementaux qui nous attendent nous ne pouvons pas concevoir que l'Europe et la France ne se dotent pas de tous les outils qui puissent leur permettre d'y faire face : les OGM font partie de ces outils ».

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires