OGM : L'Assemblée adopte de justesse le projet de loi

SC

L'Assemblée nationale a adopté hier, en première lecture, le projet de loi sur les OGM. Mais son examen a entraîné une forte crise au sein du gouvernement et de la majorité.

Le projet de loi, déjà approuvé le 8 février par les sénateurs, a été adopté par 249 voix contre 228, soit une courte majorité (21 voix d'écart), lors d'un scrutin solennel demandé par les groupes PS et GDR (PCF-Verts). Une centaine de députés se sont abstenus ou n'ont pas pris part vote, une proportion très importante pour un scrutin solennel.

Qualifié « d'imparfait » par le gouvernement, il vise à clarifier les conditions de mise en culture de plantes transgéniques et de leur coexistence avec les productions conventionnelles, dans le respect d'une directive européenne de 2001 que la France aura longtemps tardé à transcrire en droit national.

Le vote du texte a été précédé mercredi par une grave crise gouvernementale, suscitée par des critiques formulées dans un entretien au Monde par la secrétaire d'État à l'Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet, visant notamment son ministre de tutelle Jean-Louis Borloo et le président du groupe UMP Jean-François Copé.

Le projet de loi doit poursuivre sa navette au Sénat pour une deuxième lecture.


Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier