OGM : Le ministère retire le projet d'arrêté sur la coexistence

Sous la pression des associations environnementales, le ministère de l'Agriculture a abandonné le projet d'arrêté sur la coexistence des cultures OGM et non-OGM.

Le projet d'arrêté, dont le principal point prévoyait une distance d'isolement de 50 mètres afin de séparer une parcelle de maïs génétiquement modifié d'une parcelle non-transgénique, a été retiré. Ce texte ne figurait plus à l'ordre du jour de la séance qui s'est tenue jeudi matin sous l'égide du ministère de l'Agriculture en présence des filières agricoles, y compris les filières bio et des apiculteurs. « Ce retrait est une victoire de la logique du dialogue et de la transparence propre au Grenelle de l'environnement », estime France Nature Environnement (FNE), qui rassemble la plupart des associations françaises de protection de la nature.

Un autre document a été présenté lors de cette rencontre consacrée aux règles de coexistence entre cultures. Mais d'ors et déjà, la Confédération paysanne, la fédération nationale de l'agriculture biologique (FNAB) ou encore l'Union nationale des Apiculteurs de France (UNAF) ont rejeté ce « texte surréaliste ».

Une autre réunion doit avoir lieu la semaine prochaine avec l'ensemble des participants du Grenelle de l'Environnement, notamment les associations environnementales et les représentants des consommateurs.


Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier