OGM : Pour Valérie Pécresse, la France a un « devoir de recherche sur les OGM »

DD (d'après AFP)

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a estimé, dans un entretien à Libération vendredi, que la France avait « un devoir de recherche sur les OGM ».

« Nous avons un devoir de recherche et mon objectif principal est de permettre son redémarrage », a-t-elle précisé, ajoutant que la France a mis « 45 millions d'euros en trois ans sur ce thème, en coopération avec l'Allemagne ».

Selon elle, « les besoins alimentaires mondiaux nécessitent des progrès de production auxquelles des plantes transgéniques peuvent participer ».

Elle s'est dite, par ailleurs, prête « à faire avancer le dossier sur le statut du »lanceur d'alerte« pour assurer aux scientifiques qui ont acquis des connaissances conduisant à s'inquiéter de tel ou tel OGM, que leur prise de parole publique ne sera pas utilisée contre eux ». Pour elle, il s'agit de « les protéger (...) de toute pression ou mise au placard ».

Publié par DD (d'après AFP)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier